Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: proprius

proprius proprĭus, a, um, 1 qui appartient en propre, qu'on ne partage pas avec d'autres : tria prædia Capitoni propria traduntur Cic. Amer. 21, trois terres sont remises en toute propriété à Capito ; meis propriis periculis parere commune reliquis otium Cic. Rep. 1, 7, au prix de dangers courus par moi uniquement, assurer aux autres une tranquillité générale ; quod meum erat proprium ut... Cic. Fam. 2, 17, 7, ce qui était mon fait à moi personnellement, savoir de... ; populi Romani est propria libertas Cic. Phil. 6, 19, la liberté est le patrimoine des Romains, cf. Cic. Phil. 3, 29 2 propre, spécial caractéristique : id non proprium senectutis vitium est, sed commune valetudinis Cic. CM 35, c'est un défaut qui n'est pas le propre de la vieillesse, mais un caractère général de la mauvaise santé ; quod est oratoris proprium Cic. Off. 1, 2, ce qui est le propre de l'orateur ; viri propria maxime est fortitudo Cic. Tusc. 2, 43, le courage est surtout le propre de l'homme ; hoc proprium virtutis existimant finitimos cedere Cæs. G. 6, 23, 1, ce qui caractérise le courage à leurs yeux, c'est que les voisins s'en vont... ; quod est epistulæ proprium, ut... Cic. Q. 1, 1, 37, ce qui est le propre d'une lettre, à savoir de... || qui concerne en particulier, spécialement : tempus agendi fuit magis mihi proprium quam ceteris Cic. Sulla 9, l'opportunité de l'action me regardait plus particulièrement que les autres 3 verbum proprium : Cic. de Or. 3, 150, mot propre ; qui proprio nomine perduellis est Cic. Off. 1, 37, celui qui de son vrai nom est un perduellis [ennemi de guerre] 4 qui appartient constamment en propre = durable, stable, permanent : quod ut illi proprium ac perpetuum sit, optare Cic. Pomp. 48, souhaiter que ce bonheur lui soit en propre et constamment, cf. Cic. Sen. 9 ; Pl. Most. 224. → compar. proprior Hil. Pict. Psalm. 118, 13 || superl. propriissimus Boet. Top. Arist. 1, 7.