Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: arbitratus

arbitratus,² 2 arbitrātŭs, ūs, m. 1 sentence de l'arbitre : Pl. Rud. 1004 ; Cato Agr. 144, 3 ; ostenderunt Bulliones se Lucceio Pompei arbitratu satis facturos Cic. Fam. 13, 42, 1, les Bullions ont témoigné qu'ils s'en rapporteraient à l'arbitrage de Pompée pour donner satisfaction à Luccéius 2 pouvoir, liberté : [nomin.] Pl. As. 756 ; Rud. 1355 ; [abl.] meo (tuo, suo) arbitratu, à ma (ta, sa) guise, à mon (ton, son) gré : Cic. de Or. 1, 101 ; Domo 8, etc. || arbitratu alicujus, au gré de qqn, suivant le bon plaisir de qqn : Verr. 2, 1, 119 ; 1, 140, etc. ¶ → n'est employé qu'à l'abl. à la période classique.