Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: quamvis

quamvis quamvīs,

I adv., 1 autant que tu veux, autant qu'on voudra : esse quamvis facetum atque salsum non nimis est per se ipsum invidendum Cic. de Or. 2, 228, être enjoué ou plaisant à qq. degré que ce soit, ce n'est pas chose en soi qui doive exciter trop l'envie ; stultitiam accusare quamvis copiose licet Cic. Tusc. 3, 73, on peut accuser aussi abondamment qu'on voudra la folie humaine, cf. Cic. Tusc. 1, 47 ; 4, 53 ; Leg. 3, 24 ; Læl. 17 ; Rep. 1, 43 ; 2, 101 ; Cæs. G. 4, 2, 4 || avec le superl. : Sen. Rhet. Contr. 3, præf. 9 ; Sen. Ep. 66, 4 ; Col. Rust. 2, 2, 25 ; 7, 8, 4 ; Quint. 6, pr. 4 ; Tac. H. 3, 28 ; Plin. Min. Ep. 9, 17, 1 2 [av. idée concessive, devant un adj.], je veux bien ; il est vrai, je vous l'accorde : aliqua ratione quamvis falsa, modo usitata Cic. Verr. 2, 3, 224, avec un système de défense, mal fondé, je le veux bien, du moins en usage, cf. Cic. Phil. 2, 116 ; Fam. 7, 3, 6.

II conj., 1 avec subj., à qq. degré que : Pl. Bacch. 82 ; Trin. 554 ; Cic. Rep. 1, 10, etc. ; senectus, quamvis non sit gravis Cic. Læl. 11, la vieillesse, si peu pénible qu'elle soit, cf. Cic. Læl. 97 ; Att. 16, 7, 2 ; Verr. 2, 3, 209 || quoique : Cic. Verr. 2, 5, 168 ; Rep. 2, 43, etc. 2 avec ind., quoique : Cic. Rab. Post. 4 [mss] ; Nep. Milt. 2, 3 ; Virg. B. 3, 84 ; En. 5, 542 ; Hor. S. 1, 3, 129 ; 2, 2, 29 ; Liv. 2, 40, 7 ; Quint. 8, 6, 73.