Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: quietus

quietus,¹ 1 quĭētus, a, um (quies), 1 qui est en repos, qui jouit du repos, qui est dans le calme, qui n'est pas troublé : numquam per M. Antonium quietus fui Cic. Fam. 10, 1, 1, jamais M. Antoine ne m'a laissé un moment de repos ; quieta re publica Cic. Cat. 2, 19, la république étant dans le calme ; cum foris quieta omnia a bello essent Liv. 2, 34, 1, comme au dehors tout était tranquille sans aucune menace de guerre 2 paisible, tranquille, qui ne s'agite pas : quietus esto Ter. Phorm. 713, ne t'inquiète pas ; homo quietissimus Cic. Verr. 2, 4, 40, homme des plus paisibles, cf. Cic. Verr. 2, 1, 63 ; Agr. 2, 77 ; sermo quietus Cic. CM 28, langage posé, calme ; quieta Gallia Cæs. G. 7, 1, 1, la Gaule se tenant tranquille 3 [en part.] : a) qui se tient tranquille [politiqt] : Cic. Phil. 11, 37 ; Nep. Pel. 4, 1 || [militairt] : hiberna nihilo quietiora æstivis Liv. 33, 19, 8, quartiers d'hiver pas du tout plus calmes que ceux d'été ; b) paisible, sans ambition, qui se tient dans le repos : Plin. Min. Ep. 7, 31, 1 ; 10, 12 ; Tac. H. 1, 52 4 n. pris substt : quieta movere Sall. C. 21, 1, troubler la tranquillité ; nihil quieti Cic. Fin. 1, 58, rien de calme 5 au repos = endormi : Tac. Ann. 1, 49 || quieti Nemes. Ecl. 1, 38, les morts.