Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: quo

quo quō,

I abl. de quid : respondit se nescire quo loci esset Cic. Att. 8, 10, il répondit qu'il ne savait pas où ses affaires en étaient ; dicere, quo illa loci nasceretur Cic. Div. 2, 135, dire en quel endroit cette plante poussait, cf. Hor. O. 1, 38, 3.

II adv. de lieu, [mouvement] où, 1 interr. [dir. ou ind.] : a) quo confugient ? Cic. Verr. 2, 5, 126, où se réfugieront-ils ? non video, quo non possit accedere Cic. Ac. 2, 93, je ne vois pas jusqu'où elle ne peut pas s'avancer || quo gentium ? Pl. Bacch. 831, pour aller où ? cf. Pl. Rud. 824 || [fig.] scire quo amentiæ progressi sitis Liv. 28, 27, 12, savoir à quel point de folie vous êtes parvenus ; b) quo = ad quam rem : quo tantam pecuniam ? Cic. Verr. 2, 2, 137, en vue de quoi une si forte somme ? cf. Cic. Sest. 29 ; Fam. 7, 23, 2 ; quo hæc spectat oratio ? Cic. Att. 8, 2, 4, où tendent ces propos ? dixit, quo vellet aurum Cic. Cæl. 53, il a dit en vue de quoi il voulait l'or 2 indéf., quelque part : si quo proficisceris Cic. Verr. 2, 5, 45, si tu pars quelque part, cf. Cic. Att. 8, 3, 7 ; de Or. 2, 301 ; Cæs. G. 1, 48, 5 ; référence corrigée si quando Romam aliove quo mitterent legatos Liv. 38, 30, 7, s'ils envoyaient quelque jour des ambassadeurs à Rome ou quelque part ailleurs || [fig.] à quelque égard : si quo... Liv. 27, 28, 5, si à quelque égard 3 relatif : a) locus, quo aditus non erat Cæs. G. 2, 16, 5, un lieu où il n'y avait pas accès ; b) quo = ad quod (concilium) Cæs. G. 5, 56, 2 ; = ad quos Cæs. G. 5, 14, 5 ; Cic. Verr. 2, 5, 167 ; Liv. 29, 12, 4 || in quem (taurum) Cic. Verr. 2, 4, 73.

III abl. de quod, 1 [en tête de phrase] = et ea re, ea re autem : or par là, à cause de cela [surtout suivi d'un compar.] : Cic. Læl. 86 ; Fin. 3, 4, etc. || quo factum est, ut Nep. Milt. 7, 4, d'où il résulta que... ; cf. Nep. Them. 3, 4 2 adverbe a) [en corrél. avec eo, hoc, et surtout accomp. d'un comparatif] par cela, d'autant... que : si eo beatior quisque sit, quo sit corporis bonis plenior Cic. Fin. 3, 43, si l'on était d'autant plus heureux qu'on aurait plus abondamment les biens du corps ; plaga hoc gravior, quo est missa contentius Cic. Tusc. 2, 57, le coup est d'autant plus rude qu'il est porté plus violemment ; eo s.-ent. Cic. Off. 1, 145 || quo... eo ou hoc : id quo studiosius absconditur, eo magis eminet Cic. Amer. 121, ce secret, plus on s'attache à le cacher, plus il ressort, cf. Cic. Off. 2, 53 ; Fam. 4, 13, 5 ; b) ea pars morum ejus, quo suspectior, ... placebat Tac. H. 1, 14, ce trait de son caractère, par le fait même qu'il donnait plus d'ombrage, faisait plaisir..., cf. Tac. H. 2, 11 ; c) [suivi du subj. avec nuance finale] pour que par là : in eos eo gravius vindicandum statuit, quo diligentius a barbaris jus legatorum conservaretur Cæs. G. 3, 16, 4, il décida de sévir contre eux avec d'autant plus de rigueur qu'il voulait obtenir par là que les droits des ambassadeurs fussent respectés plus scrupuleusement des barbares ; id eo scripsi, quo plus auctoritatis haberem Cic. Att. 8, 9, 1, je l'ai écrit pour avoir par là plus d'influence : omnia facit, quo propositum adsequatur Cic. Fin. 3, 22, il fait tout pour atteindre son but ; missus ad hoc, quo ne... incurreret hostis Hor. S. 2, 1, 37, envoyé pour une mission qui empêchât l'ennemi de faire incursion ; cf. qui ne, qui 2 2 ; d) [qqf. avec subj. nuance conséc.] en sorte que par là : Cic. Verr. 2, 5, 53 ; Hirt. G. 8, 48, 2 ; e) [tour négat. avec subj.] non pour la raison que : non eo dico, quo mihi veniat in dubium tua fides Cic. Quinct. 5, je ne dis pas cela pour la raison qu'il me vienne un doute sur ta loyauté = si je parle ainsi, ce n'est pas que..., cf. Cic. Amer. 51 3 [d'où emploi comme conj.] : a) [avec subj., sens final] pour que par là : [suivi d'un compar.] Cic. Off. 3, 33 ; Verr. 2, 4, 26, etc.; [sans compar.] Cic. Clu. 9 ; 140 ; Planc. 52 ; Sall. C. 11, 5 ; 14, 3 ; 33, 1, etc.; J. 52, 6 ; b) non quo subj. ... sed ut Cic. Fin. 1, 29, non que... mais pour que, cf. Cic. Mur. 2 ; Har. 12 ; sed ut ne Cic. Verr. 2, 4, 65, mais pour empêcher que ; non quo... sed quia Cic. de Or. 2, 305, non que... mais parce que.