Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: regno

regno rēgnō, āvī, ātum, āre.

I intr., 1 régner, être roi : Romulus septem et triginta regnavit annos Cic. Rep. 2, 17, Romulus régna trente-sept ans ; Servio Tullio regnante Cic. Br. 39, sous le règne de Servius Tullius ; in Asia regnare Cic. Sest. 58, occuper le trône en Asie ; omnibus oppidis Cic. Verr. 2, 2, 137, faire fonction de roi dans toutes les villes ; advenæ in nos regnaverunt Tac. Ann. 11, 24, des étrangers ont régné sur nous || [pass. impers.] : hic regnabitur gente sub Hectorea Virg. En. 1, 272, là le pouvoir royal appartiendra à la famille d'Hector ; regnatum Romæ ab condita urbe annos ducentos quadraginta quattuor Liv. 1, 60, 3, la royauté à Rome se maintint depuis la fondation de la ville durant deux cent quarante-quatre ans 2 exercer le pouvoir absolu, dominer à la façon d'un roi : Cic. Phil. 2, 29 ; 5, 44 ; Mil. 45 ; Læl. 41, etc. || [fig.] in quo uno regnat oratio Cic. Or. 128, [le pathétique] où par excellence triomphe l'éloquence, cf. Quint. 7, 4, 24 ; 11, 3, 181 ; ignis per ramos victor regnat Virg. G. 2, 307, le feu victorieux étend son empire de branche en branche.

II tr. [seult au pass.] : regnandam accipere Albam Virg. En. 6, 770, recevoir le trône d'Albe ; terra regnata Lycurgo Virg. En. 3, 14, terre sur laquelle régna Lycurgue, cf. Virg. En. 6, 794 ; Ov. M. 8, 623, etc. || Gotones regnantur Tac. G. 44, les Gotons sont en royauté, ont des rois, cf. G. 25 ; Ann. 13, 54 ; H. 1, 16.