Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: res

res rēs, rĕī, f.

I chose, objet, être, affaire, fait, événement, circonstance : quanto in partes res quæque minutas distrahitur magis... Lucr. 2, 826, plus un objet (un corps) est divisé en parties menues...; rerum divinarum et humanarum scientia Cic. Tusc. 4, 57, la connaissance des choses divines et humaines ; res efficientes, res effectæ Cic. Top. 58, les forces efficientes, les effets produits ; quod ipsa res declaravit Cic. Verr. 2, 4, 63, comme l'événement même l'a montré ; res urbanæ Cic. Off. 1, 74, faits de la vie civile ; quoquo modo se res habet Cic. Fam. 1, 5 a, 2, quoi qu'il en soit ; in secundissimis rebus Cic. Off. 1, 91, quand les affaires ont le cours le plus heureux ; v. militaris, bellicus, familiaris, rusticus, etc. || est gloria solida quædam res Cic. Tusc. 3, 3, la gloire est qqch. de solide ; neque est ulla res, in qua... Cic. Rep. 1, 2, et il n'y a rien en quoi...; multa signa sunt ejus rei Cic. Att. 1, 10, 5, il y a maintes preuves de cela ; his rebus fiebat ut... Cæs. G. 1, 2, 4, grâce à cela il arrivait que...; quarum rerum... nihil Cæs. G. 3, 4, 3, rien de tout cela, cf. G. 5, 1, 7 ; quarum omnium rerum maxime admirandum videbatur, quod... Cæs. G. 6, 42, 3, de tout cela ce qui lui semblait le plus étonnant, c'est que... ; genus hominum, qui esse primos se omnium rerum volunt Ter. Eun. 248, race d'hommes qui veulent être les premiers du monde ; maxima rerum Roma Virg. En. 7, 602, Rome, la merveille du monde ; quid agis, dulcissime rerum ? Hor. S. 1, 9, 4, comment vas-tu, très cher ? || [expressions]: e re nata Ter. Ad. 295, d'après la situation ; pro re nata Cic. Att. 7, 8, 2 ; 14, 6, 1, étant données les circonstances ; pro tempore et pro re Cæs. G. 5, 8, 1, selon le temps et les circonstances, cf. Sall. J. 50, 2 ; Liv. 7, 33, 3, ou ex re et ex tempore Cic. Fam. 12, 19, 3 || [le gén. pl. rerum qqf. n'est pas rendu en français]: rerum repugnantia Cic. Phil. 2, 19, contradiction ; omnium rerum desperatio Cic. Cat. 2, 25, désespérance complète ; inopia rerum omnium Cic. Verr. 2, 5, 134, dénuement complet ; causæ rerum Cic. Fin. 2, 45, les causes ; in natura rerum omnium Cic. de Or. 2, 317, dans toute la nature.

II [sens part.] 1 le fait, l'acte, la réalité : non re, sed nomine Cic. Verr. 2, 5, 87, non pas de fait, mais de nom ; non re, non verbo Cic. Balbo 58, ni par des actes, ni par des paroles ; re quidem vera Cic. Clu. 54, mais en réalité ; re vera Cic. Div. 2, 110, en réalité, en fait || les idées, le fond : res bonas verbis electis graviter ornateque dictas quis non legat ? Cic. Fin. 1, 8, qui ne lirait un ouvrage où de belles idées sont exposées, en termes choisis, avec force et élégance ? re mihi non æque satis facit Cic. Fin. 1, 15, pour le fond des idées il ne me donne pas la même satisfaction ; de re magis quam de verbis laborans Cic. Or. 77, plus préoccupé du fond que de la forme ; quæ quidem ad rem pertineat, una (dissensio) Cic. Leg. 1, 53, pour ce qui concerne le fond des choses, il n'y a qu'un seul point où ils ne sont pas d'accord ; re ac non verbis dissidere Cic. Leg. 1, 54, être séparés par les idées, non par des mots seulement 2 ce qu'on possède, bien, avoir : Pl. Bacch. 1113 ; Trin. 330 ; Ter. Eun. 258, etc. ; rem augere Cic. Rab. Post. 38, augmenter sa fortune ; privatæ res Cic. Att. 9, 7, 5, fortune privée 3 intérêt, avantage, utilité : Pl. Men. 575 ; Cist. 97 ; in rem esse alicui Pl. Aul. 129 ; Ter. Andr. 546 ; alicujus Ter. Hec. 102 ; 249 ; Phorm. 449, être conforme à l'intérêt de qqn ; quæ in rem sunt Liv. 26, 24, 7 ; 30, 4, 6, les choses utiles ; in rem est avec inf. Sall. C. 20, 1, il est utile de || ex tua re non est, ut... Pl. Ps. 338, il n'est pas de ton intérêt que... ; re publica Cic. de Or. 2, 124, dans l'intérêt général, v. e, ex || ab re aliquid orare Pl. Capt. 338, demander qqch. de désavantageux, contraire à l'intérêt, cf. Pl. Trin. 239 ; non ab re est avec inf., il n'est pas sans intérêt de : Liv. 8, 11, 1 ; Suet. Aug. 94 ; Dom. 11, etc. || [avec ut] il n'est pas inutile que : Gell. 1, 26, 4 ; 2, 2, 12, [ou avec prop. inf.] Liv. 35, 32, 6 4 affaire, relations d'affaires : re ac ratione conjunctus cum aliquo Cic. Verr. 2, 2, 172, lié avec qqn par les affaires et par les comptes, cf. Cic. Verr. 2, 3, 22 ; 5, 8 ; Quinct. 15 ; Clu. 39 || res alicui est cum aliquo Cic. Amer. 84, qqn a affaire à qqn, cf. Cic. Sest. 37 ; Fam. 9, 20, 2 ; mecum eis res erit Cic. Verr. 2, 5, 183, c'est à moi qu'ils auront affaire, cf. Cic. Br. 317 5 affaire judiciaire, litige : [distinction entre res et lis] Cic. Mur. 27 ; Varro L. 7, 93 ; Liv. 1, 32, 11 || [opp. à causa] = une affaire en général, un fait à propos duquel il y a le procès (la mise en cause) de qqn : multa quæ sunt in re, quia remota sunt a causa, prætermittam Cic. Cæc. 11, beaucoup de faits qui se rattachent à l'affaire, étant étrangers à la cause que je défends, je les passerai sous silence, cf. Cic. Fam. 2, 6, 5 ; 2, 7, 3, etc. || [opp. à crimen, sens analogue] crimen judicio reservavi, rem notavi Cic. Mil. 14, j'ai réservé à l'appréciation des juges le chef d'accusation [c.-à-d. ce qui constitue la causa ; ici, la question de culpabilité de Milon] tout en flétrissant le fait [meurtre de Clodius] ; cf. et de re et de causa judicavit Cic. Mil. 15, il a prononcé et sur le fait [meurtre de Clodius] et sur la cause [culpabilité de Milon] || [expr.] nihil ad rem, cela ne se rapporte en rien à l'affaire, ce n'est pas la question, peu importe : Cic. Att. 12, 40, 2 ; Fin. 2, 82 ; sed hoc minus ad rem Cic. Div. 1, 67, mais cela n'importe pas ici ; quid ad rem ? Phil. 2, 72, qu'importe ? 6 actes, faits [militaires], v. gerere || res populi Romani Liv. pr. 1, les faits = l'histoire du peuple romain ; scriptores rerum suarum secum habuit Cic. Arch. 24, il avait avec lui des historiens de ses exploits 7 cause, raison [dans les expressions suiv.] : ea re Cic. Att. 8, 8, 1, à cause de cela, ou hac re Lucr. 1, 172 ; ea re, quod Cic. Ac. 2, 111, par cette raison que ; ob eam rem, v. ob ; v. quamobrem, quare 8 a) res publica, la chose publique, l'État : Cic. Cat. 1, 22 ; Fam. 4, 9, 3 ; Rep. 1, 39, etc. || administration de l'État, affaires publiques, vie politique : in media re publica versari Cic. Rep. 1, 12, se mêler entièrement à la vie politique ; rem publicam tenere Cic. Rep. 3, 23, être maître du (occuper le) gouvernement ; rei publicæ usus Cic. Rep. 2, 1, la pratique des affaires publiques ; hac præsertim re publica Cic. de Or. 3, 63, étant donné surtout l'état politique actuel ; cives utiliores rebus suis publicis Cic. Off. 1, 155, des citoyens plus utiles au gouvernement dans leurs patries respectives ; consiliorum in re publica socius Cic. de Or. 1, 25, ayant les mêmes opinions politiques ; in re publica peccare Cic. Att. 7, 1, 3, faire des fautes politiques ; quam rem publicam habemus ! Cic. Cat. 1, 9, quel gouvernement avons-nous ! || [en part.] le gouvernement dans ses rapports avec l'extérieur : in re publica maxime conservanda sunt jura belli Cic. Off. 1, 34, dans l'ordre politique, il faut respecter avec le plus grand soin les droits de la guerre, cf. Cic. Off. 1, 33 ; 3, 46 || forme de gouvernement : tria genera rerum publicarum Cic. Rep. 1, 44, trois types de gouvernements ; quartum quoddam genus rei publicæ Cic. Rep. 1, 45, une sorte de quatrième forme de gouvernement [mélange des trois formes-types] ; b) res seul, même sens que res publica : res Romana Virg. En. 6, 858, la puissance romaine, l'État romain, cf. Liv. 6, 41, 8 ; 21, 16, 3, etc.; Sall. C. 6, 3 || pl., custode rerum Cæsare Hor. O. 4, 15, 17, Auguste étant le gardien de l'État, cf. Virg. En. 3, 1 ; Tac. H. 1, 29 ; res novæ, révolution politique, v. novus. → rēi avec e long : Lucr. 1, 688 ; 2, 112, etc. || monosyll. : Lucr. 3, 918 ; 4, 885.