Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: scriptum

scriptum scrīptum, ī, n. (scribo), 1 ligne [dans l'expr. duodecim scripta, les douze lignes, sorte de jeu de trictrac avec douze lignes formant des cases, sur lesquelles on déplace les jetons ou calculi] : Cic. Fr. F 5, 60 ; de Or. 1, 217 ; Quint. 11, 2, 38 2 écrit [en gén.] : de aliqua re scriptum relinquere Cic. Verr. 2, 4, 124, laisser des ouvrages écrits sur qqch. ; id quod a Democrito in scriptis relictum est Cic. de Or. 2, 194, opinion que Démocrite a laissée (transmise) dans ses écrits ; scriptis aliquid mandare Cic. Off. 2, 3, rédiger qqch. ; sine scripto Cic. Br. 301, sans note écrite ; de scripto Cic. Planc. 74, en lisant, manuscrit en main, cf. Cic. Phil. 10, 5 ; Att. 4, 3, 3 ; laudavit scripto meo Cic. Q. 3, 8, 5, il a prononcé un éloge funèbre que j'avais composé 3 [en part.], a) le texte, la lettre [de la loi] : Cic. Inv. 1, 55 ; Agr. 2, 48 || le texte écrit [opp. à l'équité] : Cic. Br. 145 ; b) rédaction d'une loi : scripto illo istius Cic. Domo 69, d'après la rédaction que cet homme avait faite de cette loi.