Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: sensus

sensus,² 2 sēnsŭs, ūs, m. (sentio), 1 [en gén.] action de sentir, de s'apercevoir : sensim sine sensu ætas senescit Cic. CM 38, on vieillit insensiblement sans en avoir conscience 2 action de percevoir par les sens, de sentir : voluptatis sensum capere Cic. Nat. 3, 32, éprouver une sensation (sentiment) de plaisir ; moriendi sensum celeritas abstulit Cic. Læl. 12, la rapidité de la mort lui en a enlevé le sentiment ; sensum veræ gloriæ capere Cic. Phil. 5, 49, goûter la vraie gloire || faculté de sentir : videmus in partibus mundi inesse sensum atque rationem Cic. Nat. 2, 30, nous voyons que les parties de l'univers ont la sensibilité et la raison ; movere sensum Lucr. 3, 839, agir sur la sensibilité 3 sens : sensus oculorum, aurium Cic. Tusc. 5, 111 ; Fin. 2, 52 ; videndi Cic. de Or. 2, 357 ; audiendi Cic. Rep. 6, 19, sens de la vue, de l'ouïe ; res subjectæ sensibus Cic. Ac. 1, 31, choses qui tombent sous les sens ; quod neque oculis neque auribus neque ullo sensu percipi potest Cic. Or. 8, [cette beauté] qui ne peut être perçue ni par les yeux ni par les oreilles ni par aucun sens 4 [au sens moral] sentiment : sensus amoris, amandi Cic. Læl. 27 ; diligendi Cic. Læl. 32, sentiment d'amour, disposition à aimer ; humanitatis Cic. Verr. 2, 1, 47, sentiment d'humanité ; quod in communibus hominum sensibus atque in ipsa natura positum atque infixum est Cic. Clu. 17, une chose qui est fixée, gravée dans les sentiments communs à tous les hommes et dans notre propre nature [= un sentiment profondément humain] ; vultus qui sensus animi plerumque indicant Cic. de Or. 2, 148, les jeux de physionomie qui d'ordinaire décèlent les sentiments || manière de sentir, disposition d'esprit, sentiment : vestri sensus ignarus Cic. Mil. 72, ignorant de vos dispositions d'esprit ; meus me sensus, quanta vis fraterni sit amoris, admonet Cic. Fam. 5, 2, 10, mes propres sentiments me rappellent la puissance de l'amitié fraternelle ; voluntas erga nos sensusque civium Cic. Mil. 42, les dispositions des citoyens à notre égard et leurs sentiments 5 [au sens intellectuel] manière de voir, de concevoir : sensus communis Cic. de Or. 1, 12, la manière de penser commune (ordinaire) ; quæ versantur in sensu hominis communi Cic. de Or. 2, 68, les choses qui se rattachent aux façons ordinaires de penser de l'humanité ; vulgaris popularisque sensus Cic. de Or. 1, 108, les façons de penser de la foule ; de meo sensu judico Cic. Cat. 4, 11, je juge d'après mon sentiment || intelligence, faculté d'appréciation : mirari solebam istum in his ipsis rebus aliquem sensum habere, quem scirem nulla in re quicquam simile hominis habere Cic. Verr. 2, 4, 33, je m'étonnais que cet homme pût avoir qq. goût en ces matières, lui dont je sais qu'en rien il n'a quoi que ce soit qui rappelle l'homme cultivé ; tacito quodam sensu Cic. de Or. 3, 195, par une sorte de jugement instinctif ; ea sunt in communibus infixa sensibus Cic. de Or. 3, 195, ces appréciations [du rythme, de la mélodie] sont du domaine de la sensibilité générale (commune à tous); [d'où] : cum sensu Cic. de Or. 2, 184, avec du sentiment, avec du tact 6 faculté de penser, de comprendre, intelligence : sit in beneficio sensus communis Sen. Ben. 1, 12, 3, en matière de bienfaits que le bon sens nous guide ; molestus, communi sensu caret Hor. S. 1, 3, 66, c'est un fâcheux, il n'a pas l'intelligence la plus courante [le sentiment banal des convenances] 7 a) pensée, idée : scire ubi claudatur sensus Quint. 1, 8, 1, savoir où l'idée (le sens) s'achève ; salvo modo poetæ sensu Quint. 1, 9, 2, en respectant toutefois la pensée du poète ; egregie dicta circa eumdem sensum tria Sen. Ep. 7, 10, trois belles paroles sur le même sujet ; b) phrase, période : verbo sensum cludere Quint. 9, 4, 26, terminer la phrase par un verbe.