Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: sinister

sinister sĭnister, tra, trum, 1 gauche, qui est du côté gauche : Cæs. G. 7, 62, 4 ; etc.; v. sinistra (manus) || sinistri Liv. 9, 27, 9, les soldats de l'aile gauche || a sinistro Quint. 11, 3, 144, [en partant] de gauche ; in sinistrum Quint. 11, 3, 109, [en allant] à gauche, sur la gauche 2 [fig.] a) gauche, maladroit, mal tourné, de travers : mores sinistri Virg. En. 11, 347, caractère malencontreux, cf. Catul. 29, 16 ; natura prava et sinistra Curt. 7, 4, 10, nature mal faite et toute de travers ; b) malheureux, fâcheux, sinistre : arboribus Notus sinister Virg. G. 1, 444, le Notus funeste aux arbres ; sinister rumor Tac. H. 2, 93, bruits fâcheux, contraires || [av. gén.] fidei sinister Sil. 1, 56, funeste sous le rapport de la loyauté, perfide || [n. pris substt] studiosa sinistri Ov. Tr. 2, 1, 257, [femme] éprise du mal 3 [t. religieux] a) [chez les Romains] à gauche = de bon présage, favorable, heureux : liquido auspicio, avi sinistra Pl. Epid. 183, avec un présage limpide (heureux), avec un oiseau à gauche, cf. Cic. Div. 2, 74 ; 82 ; Virg. B. 9, 15 ; Plin. Min. Pan. 5, 3 ; b) [chez les Grecs] de mauvais présage : omen sinistrum, avibus sinistris Ov. H. 13, 49 ; 2, 115, présage funeste, avec de fâcheux auspices. → sinisterior Varro L. 9, 34 ; Galba d. Cic. Fam. 10, 30, 4 ; Suet. Dom. 17 ; sinistimus Fest. 339, 1 ; Prisc. Gramm. 3, 19.