Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: sub

sub sŭb (subs, cf. susque deque), prép. avec abl. et acc.

I abl., 1 [sens local] : a) sous : sub terra habitare Cic. Nat. 2, 95, habiter sous terre ; sub pellibus hiemare Cæs. C. 3, 13, 5, passer l'hiver sous des tentes || sub armis Cæs. C. 1, 41, 2, sous les armes ; sub sarcinis Cæs. G. 2, 17, 2, avec ses bagages, ou sub onere Cæs. C. 1, 66, 2 ; sub oculis alicujus Cæs. C. 1, 57, 4, sous les yeux de qqn ; sub corona, sub hasta vendere, mettre à l'encan, v. ces mots ; sub ictu teli Liv. 28, 30, 8, à portée de trait ; Gallia sub septemtrionibus posita Cæs. G. 1, 16, 2, la Gaule située sous le septentrion || [avec v. de mouvt] : sub terra demissi sunt Liv. 22, 57, 6, ils furent jetés sous terre ; sub jugo mittere Liv. 3, 28, 11, envoyer sous le joug || [fig.] sub nomine pacis bellum latet Cic. Phil. 12, 17, sous le nom de paix se cache la guerre, cf. Agr. 3, 12 ; b) de dessous : sub terra Pl. Aul. 628, [sortir] de dessous terre, Cf. Capt. 730 ; c) au bas de, au pied de, près de : sub monte Cæs. G. 1, 21, 1 ; sub mœnibus Cic. Rep. 1, 17, au pied d'une montagne, des remparts ; sub Novis Cic. de Or. 2, 266, aux Boutiques Neuves (v. Novæ); d) immédiatement après : Virg. En. 5, 323 ; Sen. Ep. 94, 60 ; e) au fond de : sub pectore Virg. En. 1, 36, au fond du cœur 2 [temporel] au moment de : sub bruma Cæs. G. 5, 13, 3, au moment du solstice d'hiver, cf. C. 1, 27, 3 ; Hirt. G. 8, 49, 2 || sub Domitiano Tac. Agr. 45, sous, au temps de Domitien, cf. Tac. Agr. 6 ; Plin. Min. Ep. 3, 5, 5 3 [idée de sujétion] : sub regno esse Cic. Rep. 1, 60 ; Att. 7, 7, 5 ; sub rege Cic. Rep. 2, 43, être sous le régime monarchique, sous un roi ; sub alicujus dicione Cæs. G. 1, 31, 7, être sous la domination de qqn || sub specie pacis Liv. 36, 7, 12, sous l'apparence de la paix ; sub nomine, sub condicione, v. ces mots ; sub lege, ne Suet. Aug. 21, sous la condition de ne pas... ; sub mortis pœna Suet. Cal. 48, sous peine de mort.

II acc. 1 [local] : a) sub jugum mittere Cæs. G. 1, 7, 4, envoyer sous le joug ; sub orbem solis se subjicere Cic. Rep. 1, 25, se placer sous le disque du soleil ; sub terras ire Virg. En. 4, 654, aller sous la terre || [fig.] sub judicium alicujus cadere Cic. Fin. 3, 61, tomber sous le (être exposé au) jugement de qqn ; quæ sub sensus subjecta sunt Cic. Ac. 2, 74, ce qui tombe sous les sens, cf. Cic. Or. 67 || sub Borean esse Luc. 7, 364, être sous Borée, au nord ; b) au pied de [avec mouvt] : sub montem succedere Cæs. C. 1, 45, 2, s'avancer au pied de la montagne, cf. Cic. Rep. 2, 54 ; Hirt. G. 8, 41, 1 ; Liv. 44, 45, 7 ; Tac. H. 5, 11, etc. 2 [temporel] : a) vers, tout proche de : sub noctem Cæs. C. 1, 28, 3 ; sub vesperum Cæs. G. 2, 33, 1 ; sub lucem Cæs. G. 7, 83, 7, à l'approche de la nuit, du soir, du jour ; sub dies festos Cic. Q. 2, 1, 1, à proximité des fêtes ; sub galli cantum Hor. S. 1, 1, 10, vers l'heure où le coq chante ; b) immédiatement après : sub eas (litteras) statim recitatæ sunt tuæ Cic. Fam. 10, 16, 1, aussitôt après cette lettre la tienne fut lue, cf. Liv. 23, 15, 1 ; 23, 16, 3 ; 45, 10, 10, etc. 3 [idée de sujétion, avec v. de mouvt] : sub alicujus imperium dicionemque cadere Cic. Font. 12, tomber sous l'autorité et la domination de qqn, cf. Cic. Verr. 2, 5, 144 ; Nep. Milt. 1, 4 ; sub legis vincula aliquid conjicere Liv. 4, 4, 10, mettre qqch. sous les liens d'une loi, sous l'empire d'une loi.

III en composition sub [prép. ou préverbe] apporte l'idée de : a) sous, dessous, par-dessous : subjaceo, subjicio, etc.; b) de bas en haut : sublatus, sublevo ; c) remplacement : succedo || immédiatement après : succresco, subinde, suboles ; succurro, subvenio ; d) secrètement, à la dérobée : subripio, subrepo ; e) un peu : subiratus, sublustris ; subaccuso || subs devient sus devant c, t, p : suscipio, sustineo, suspendo.