Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: subdo

subdo subdō, dĭdī, dĭtum, ĕre, tr., 1 mettre sous, placer dessous, poser sous : ignem Cato Agr. 105, 1, mettre du feu dessous, cf. Cic. Nat. 2, 27 ; furcas vitibus Plin. 14, 32 ; pugionem pulvino Suet. Oth. 11, mettre des fourches sous les ceps, un poignard sous son chevet ; calcaria equo Liv. 2, 20, 2, piquer son cheval de l'éperon || Rhodopæ subditi Plin. 4, 41, situés au pied du Rhodope 2 [fig.] a) ingenio stimulos Ov. Tr. 5, 1, 76, piquer de l'aiguillon le génie ; alicui spiritus Liv. 7, 40, 8, inspirer de l'orgueil à qqn ; alicui acriores ad studia dicendi faces Quint. 1, 2, 25, enflammer qqn d'une ardeur plus vive pour les études oratoires ; b) soumettre, assujettir : ne feminæ imperio subderentur Tac. Ann. 12, 40, de peur d'être soumis à l'autorité d'une femme, cf. Tib. 4, 1, 67 ; c) exposer à : Plin. Min. Ep. 3, 19, 4 3 mettre en remplacement : a) aliquem in locum alicujus Cic. Domo 85, mettre qqn à la place de qqn, le substituer à qqn, cf. Cic. Verr. 2, 1, 12 ; Plin. Min. Pan. 25, 3 ; Quint. 3, 6, 54 ; b) mettre faussement à la place, supposer : reos Tac. Ann. 15, 44, supposer des coupables, substituer des coupables supposés, cf. Tac. Ann. 1, 6 ; majestatis crimina subdebantur Tac. Ann. 3, 67, on forgeait des accusations de lèse-majesté ; testamentum Tac. Ann. 14, 40, supposer un testament || d'où subditus, a, um, enfant supposé : Ter. Haut. 1014 ; Liv. 40, 9, 2.