Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: sufficio

sufficio suffĭcĭō, fēcī, fectum, ĕre (sub, facio).

I tr., 1 mettre sous, a) imprégner : lanam medicamentis Cic. Fr. F 5, 23, soumettre la laine à la teinture ; [poét.] oculos suffecti sanguine Virg. En. 2, 210, ayant les yeux injectés de sang ; nubes sole suffecta Sen. Nat. 1, 5, 11, nuage coloré par le soleil ; b) fournir, mettre à la disposition : salices pastoribus umbram sufficiunt Virg. G. 2, 435, les saules donnent de l'ombre aux bergers, cf. Virg. G. 2, 424 ; Lucr. 2, 108 ; 3, 704 2 mettre après : a) mettre, élire à la place de : collegam Cic. Mur. 85, faire élire un nouveau collègue, cf. Cic. Mur. 82 ; regem Virg. G. 4, 202, élire un nouveau roi ; in alicujus locum suffectus P. Vatinius d. Cic. Fam. 5, 10, 2, élu à la place de qqn, cf. Liv. 2, 8, 4 ; 5, 31, 9 ; alicui suffectus Liv. 9, 7, 14, nommé à la place de qqn, cf. Liv. 10, 47, 1 ; Tac. Ann. 4, 16 || suffectus consul Liv. 41, 18, 16, consul subrogé ; b) mettre en remplacement : aliam ex alia generando suffice prolem Virg. G. 3, 65, en faisant sortir les générations l'une de l'autre, assure leur continuité.

II intr., suffire, être suffisant : a) scribæ sufficere non potuerunt Cic. Phil. 2, 16, les greffiers ne purent suffire [assurer la tâche], cf. Virg. En. 9, 515 ; Liv. 36, 45, 2, etc. ; nec jam vires sufficere cujusquam Cæs. G. 7, 20, 11, que d'autre part personne n'avait plus les forces suffisantes ; b) paucorum cupiditati sufficere poterant Cic. Verr. 2, 5, 127, ils pouvaient suffire (fournir suffisamment) à la cupidité de quelques-uns ; alimentis mons sufficiebat Liv. 29, 31, 9, le mont suffisait à alimenter ; nec sufficit umbo citibus Virg. En. 9, 810, et le bouclier ne suffit pas à protéger contre les coups ; c) [avec ad] terra vix ad perennes suffecit amnes Liv. 4, 30, 7, la terre put à peine alimenter les cours d'eau permanents, cf. Liv. 3, 5, 1 ; 21, 8, 4 ; 33, 20, 13, etc. ; [avec in acc.] Ov. M. 7, 613 ; Am. 2, 7, 1 ; [avec adversus] Liv. 10, 25, 13 ; d) [avec inf.] : nec iis sufficiat... effingere Quint. 10, 2, 15 et qu'ils ne se contentent pas de reproduire...; nec obniti contra sufficimus Virg. En. 5, 22, et nous ne sommes pas assez forts pour tenir tête ; [avec ut] sufficit ut sinas... Plin. Min. Ep. 9, 21, 3, il suffit que tu permettes ; [avec ne] Plin. Min. Ep. 9, 33, 11, il suffit que ne pas ; [avec si] sufficere tibi debet si Plin. Min. Ep. 5, 1, 9, il doit te suffire que, cf. Pan. 88, 2.