Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: aspicio

aspicio aspĭcĭō (adsp-), spexī, spectum, ĕre (ad, specio), tr., 1 porter ses regards vers (sur) ; regarder : aspicite ipsum, contuemini os Cic. Sulla 74, regardez-le lui-même, voyez sa contenance ; aspicere lacertos suos Cic. CM 27, jeter les yeux sur ses bras ; quasi eum aspici nefas esset Cic. Verr. 2, 5, 67, comme si c'eût été un sacrilège de porter vers lui ses regards || [abst] : quocumque adspexisti Cic. Par. 18, partout où tes regards se portent ; aspice ad me Pl. Capt. 570 ; contra me Pl. Most. 1105, regarde-moi, de mon côté ; ad terram Pl. Cist. 693, regarde à terre || [suivi d'une exclamation] quin tu illam aspice, ut placide accubat Pl. Most. 855, non, mais regarde-le [ce chien], comme il est tranquillement couché ! cf. Virg. B. 4, 52 ; 5, 6 ; En. 6, 855, etc. 2 regarder, examiner : dum ego tabulas aspicere possim Cic. Verr. 2, 4, 43, en attendant que je puisse regarder les registres ; operibus aspiciendis tempus dare Liv. 26, 51, 8, consacrer son temps à l'inspection dès ouvrages militaires ; signum, tabulam pictam Cic. Nat. 2, 87, regarder une statue, un tableau ; avem Cic. Div. 2, 149, le vol d'un oiseau ; ejus orationes aspiciendas censeo Cic. Br. 220, ses discours, à mon avis, doivent être regardés 3 regarder [par la pensée], considérer : aspicite nunc eos homines atque intuemini quorum de facultate quærimus Cic. de Or. 3, 28, regardez maintenant et contemplez les hommes dont le talent fait l'objet de notre discussion ; cum aspexeris, quot te antecedant Sen. Ep. 15, 10, quand tu auras considéré combien d'hommes te précèdent ; tamen aspice, si quid et nos, quod cures proprium fecisse, loquamur Hor. Ep. 1, 17, 4, prends garde cependant, pour le cas où même dans mes paroles il y aurait qqch. que tu puisses t'approprier 4 apercevoir, voir : erumne ego aspicio meum ? Pl. Aul. 812, est-ce mon maître que j'aperçois ? si quicquam cælati aspexerat Cic. Verr. 2, 4, 48, s'il apercevait qq. objet ciselé ; si præteriens aspexerit erectos intuentes judices Cic. Br. 300, si en passant il aperçoit les juges attentifs, les yeux fixés sur l'orateur, cf. Verr. 2, 5, 108 ; Rep. 1, 17 ; Daphnim aspicio Virg. B. 7, 8, j'aperçois Daphnis || [avec prop. inf.] : non in species succedere quattuor annum adspicis ? Ov. M. 15, 200, ne vois-tu pas que l'année prend successivement quatre formes ? cf. Pl. Merc. 220, etc. ; Ter. Hec. 367 ; Varro Men. 457 ; Ov. M. 5, 672, etc. || [avec ut indic., v. Gaffiot, 1909] : hinc aspicitur « ut sese ostendens emergit Scorpios » Cic. Nat. 2, 113, à partir de là on voit « la manière dont le Scorpion se montrant émerge » || [avec interr. ind.] : aspicis ut veniant ad candida tecta columbæ Ov. Tr. 1, 9, 7, tu vois comme les colombes viennent vers les toits blancs ; nonne aspicis, quæ in templa veneris Cic. Rep. 6, 17, ne vois-tu pas dans quels temples tu es venu ? 5 [poét.] regarder [topographiquement] : ut veniens dextrum latus adspiciat sol Hor. Ep. 1, 16, 6, en sorte que le soleil naissant regarde le côté droit [de la propriété] ; pars Britanniæ quæ Hiberniam aspicit Tac. Agr. 24, la partie de la Bretagne qui regarde l'Hibernie. ¶ → arch. adspexit = adspexerit Pl. As. 770.