Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: superus

superus sŭpĕrus, a, um (super), 1 qui est au- dessus, qui est en haut, d'en haut, supérieur : superi dii Cic. Læl. 12, les dieux d'en haut ; superæ res Cic. Nat. 2, 140, les choses du ciel, le ciel ; mare superum Cic. de Or. 3, 69, la mer supérieure [mer Adriatique et Ionienne], ou Superum seul Cic. Att. 9, 5, 1 || de supero Pl. Amph. 1001 ; ex supero Lucr. 2, 227, d'en haut || Sŭpĕrī, ōrum, m., Virg., Hor., Ov., les dieux d'en haut || sŭpĕra, ōrum, n., les choses d'en haut, les astres : Cic. Ac. 2, 123, ou les régions supérieures, les hauteurs : Cic. Tusc. 1, 42 2 qui est en haut par rapport aux enfers, qui occupe la région supérieure = la terre : Virg. En. 7, 562 ; 6, 128 ; 6, 680 ; d'où superi, ceux d'en haut, les hommes, le monde : Virg. En. 6, 481 ; Vell. 2, 48, 2 ; Val. Flacc. 1, 792. → nomin. super Cato Agr. 49, 1 || superrimus = supremus Varro L. 6, 5 ; superrumus Varro L. 7, 51.