Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: supinus

supinus sŭpīnus, a, um (sub), 1 tourné vers le haut, penché en arrière : motus supinus Cic. Div. 1, 120, renversement du corps en arrière ; supina ora Cic. Tim. 49, visage renversé en arrière || tourné en arrière, tourné vers le haut : supinæ manus Virg. En. 3, 176, mains renversées [pour supplier] : supino jactu Liv. 30, 10, 13, en lançant de bas en haut || couché sur le dos : Hor. S. 1, 5, 19 ; Plin. 32, 41 ; Suet. Aug. 16, etc. 2 a) tourné en sens inverse, qui reflue, qui rétrograde : Ov. P. 4, 5, 43 ; supinum carmen Mart. 2, 86, 1, vers qui garde le même mètre étant lu à rebours ; b) [en parl. de lieux] incliné, qui va en pente douce : Liv. 4, 46, 5 ; 6, 24, 3 ; Quint. 12, 10, 79 ; Virg. G. 2, 276 ; Hor. O. 3, 4, 23 || comme couché sur le dos, qui s'étend en surface : supinum mare Plin. 9, 2, la mer qui s'étale 3 [fig.] a) paresseux, nonchalant, négligent : Quint. 10, 2, 17 ; 11, 3, 3, etc.; b) qui renverse la tête en arrière, orgueilleux, guindé : Mart. 5, 8, 10 ; Pers. 1, 129 ; c) supinum, n., [gramm.; forme du verbe en um et en u] supin : Char. 175, 25 ; Prisc. Gramm. 8, 49 ; [forme en di, do, dum] gérondif : Char. 175, 25 ; Prisc. Gramm. 8, 70 || supinior Plin. 17, 214 ; Mart. 2, 6, 13.