Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: sustineo

sustineo sustĭnĕō, tĭnŭī, tentum, ēre (subs, teneo), tr., 1 tenir par-dessous, tenir en l'air, soutenir, maintenir : aër volatus alitum sustinet Cic. Nat. 2, 101, l'air soutient le vol des oiseaux ; se alis Ov. M. 4, 411, se soutenir sur ses ailes ; manibus sublatis sacra quædam reposita in capitibus sustinebant Cic. Verr. 2, 4, 5, de leurs mains levées en l'air elles maintenaient posés sur leurs têtes certains objets pour le sacrifice ; se sustinere Cæs. G. 2, 25, 1, se soutenir [ne pas tomber] ; se a lapsu Liv. 21, 35, 12, se maintenir sans glisser 2 porter, supporter : umeris bovem vivum Cic. CM 33, porter un bœuf vivant sur ses épaules, cf. Cic. CM 4 ; columnæ porticus sustinent Cic. de Or. 3, 180, des colonnes supportent les galeries 3 arrêter, retenir : incitatos equos Cæs. G. 4, 33, 3, arrêter des chevaux lancés au galop, cf. Cic. Ac. 2, 94 ; Læl. 63 ; se sustinere Cic. Tusc. 4, 41, s'arrêter [dans sa chute] ; sustinet a jugulo dextram Virg. En. 11, 750, il écarte la main de sa gorge || [fig.] se ab omni assensu Cic. Ac. 2, 48, se retenir de toute adhésion ; se Cic. Ac. 2, 53, se retenir ; [avec ne] Cic. Fam. 9, 8, 1, se retenir de 4 [fig.] a) maintenir, soutenir, conserver en bon état : decus civitatis Cic. Off. 1, 124, soutenir l'honneur de la cité || entretenir, sustenter, nourrir : Cic. Verr. 2, 3, 11 ; Att. 2, 16, 1 ; Liv. 39, 9, 6 ; b) avoir la charge de, porter, soutenir : causam publicam Cic. Cæcil. 27, soutenir une cause publique ; munus in rem publicam Cic. Verr. 2, 3, 199, supporter une charge envers l'État ; tres personas Cic. de Or. 2, 102, soutenir trois rôles ; sustines non parvam exspectationem imitandæ industriæ nostræ Cic. Off. 3, 6, sur tes épaules pèse la grande attente où l'on est de te voir imiter mon activité || tenir bon contre : impetum hostis Cæs. G. 1, 24, 1, soutenir le choc de l'ennemi ; senatus querentes eos non sustinuit Liv. 31, 13, 4, le sénat ne put tenir contre leurs plaintes [dut s'incliner devant...] ; ad noctem oppugnationem Cæs. G. 5, 37, 6, soutenir l'assaut jusqu'à la nuit, cf. Cic. Verr. 2, 3, 207 || [abst] tenir bon : exercitum sustinere non posse Cæs. C. 1, 71, 1, que l'armée ne pourrait tenir bon, cf. Cæs. G. 2, 6, 4 ; 4, 11, 6 ; 7, 86, 2 ; Cic. Fam. 12, 6, 2 || nec ultra sustinuere certamen Galli, quin terga verterent Liv. 33, 36, 12, et les Gaulois ne purent soutenir plus longtemps la lutte sans tourner le dos, cf. Liv. 2, 19, 4 ; 40, 26, 5 ; c) supporter, endurer : alicujus imperia Cæs. G. 1, 31, 13, supporter les ordres de qqn, cf. Cic. Phil. 7, 17 ; labores Cic. Rep. 1, 4, supporter des fatigues, cf. Cic. Tusc. 5, 16 ; dolorem Cic. Br. 6, supporter une douleur ; pœnam Cic. Domo 77, supporter un châtiment ; d) [avec inf.] prendre sur soi de, gagner sur soi de : Ov. M. 13, 584, etc. ; Liv. 23, 9, 7, etc. ; Curt. 4, 13, 8, etc.; Quint. 12, 9, 10, etc.; Plin. Min. Ep. 9, 13, 16, etc.; Suet. Cæs. 75 || [avec prop. inf.]: sustinebunt se... non credidisse ? Cic. Verr. 2, 1, 10, auront-ils le courage de n'accorder aucune créance... ? || [avec ut] sentio non posse tuam famam sustinere ut... arma feras L. Cornelius Balbus d. Cic. Att. 9, 7 b, 1, je conçois que ton honneur ne peut te permettre de prendre les armes...; e) suspendre, différer : Cic. Att. 12, 51, 3 ; rem in noctem Liv. 5, 45, 7, remettre la chose à la nuit ; bellum consilio Liv. 3, 60, 1, tenir la guerre en suspens [la prolonger sans combat] par sa prudence, cf. Liv. 3, 65, 6.