Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: templum

templum templum, ī, n. (cf. τέμνω, τέμενος), 1 espace circonscrit, délimité ; espace tracé dans l'air par le bâton de l'augure comme champ d'observation en vue des auspices : Serv. En. 1, 92 ; Varro L. 7, 6 ; ad inaugurandum templa capere Liv. 1, 6, 4, choisir les emplacements pour prendre les auspices 2 espace que la vue embrasse, champ de l'espace, enceinte, circonscription ; deus, cujus hoc templum est omne quod conspicis Cic. Rep. 6, 15, dieu qui a pour domaine tout ce que tu vois ; cærula cæli templa Enn. d. Varro L. 7, 6, les espaces azurés du ciel, cf. Lucr. 1, 1014 ; 1064 ; 2, 1039, etc.; templum mundi Lucr. 5, 1436, l'enceinte du monde ; in locis Neptuniis templisque turbulentis Pl. Mil. 415, dans le séjour de Neptune et dans son domaine agité, cf. Pl. Rud. 897 ; Acherusia templa Enn. d. Varro L. 7, 6, les régions de l'Achéron, infernales || [fig.] umida linguai templa Lucr. 4, 624, les régions humides de la langue, le palais 3 espace consacré, inauguré, cf. Gell. 14, 7, 7 ; [en parl. de la tribune aux harangues] : Cic. Vat. 24 ; Sest. 62 ; rostraque id templum appellatum Liv. 8, 14, 12, et cet endroit consacré fut appelé les rostres ; [templum = tribune] Liv. 2, 56, 10 ; 8, 35, 8 || [en parl. de la curie] : Cic. Domo 131 ; Liv. 1, 30, 2 ; 26, 31, 11 ; 26, 33, 4 ; [d'un tribunal] Liv. 23, 10, 5 || = asile : Liv. 2, 1, 4 || [fig.] templa mentis Lucr. 5, 103, le sanctuaire de la pensée, cf. Cic. Mil. 90 4 temple : Herculis Cic. Verr. 2, 4, 94, temple d'Hercule, cf. Div. 1, 4 ; Rep. 1, 21, etc. || temple élevé [aux mânes de Sychée] : Virg. En. 4, 457 5 traverse, solive placée sur les chevrons : Vitr. Arch. 4, 2 ; 4, 5 ; cf. P. Fest. 367. → tempulum (146, 831).