Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: teneo

teneo tĕnĕō, tĕnŭī, tentum, ēre tr. et intr.

A tr.,

I 1 tenir : aliquid in manu ou manu Cic. Cæl. 63 ; Div. 1, 46, tenir dans sa main ; radicem ore Cic. Div. 2, 141, tenir une racine dans sa gueule || [fig.] manu tenere aliquid Cic. Off. 3, 68, tenir de la main qqch. = toucher de la main, connaître de façon évidente, palpable, cf. Cic. Clu. 20 ; res manibus tenetur Cic. Sest. 69, le succès est assuré 2 tenir, diriger : secundissimo vento cursum tenere Cic. Nat. 3, 83, fournir, accomplir sa course avec un vent très favorable, cf. Cæs. G. 4, 26, 5 ; 5, 8, 2 ; quo tenetis iter ? Virg. En. 1, 370, où dirigez-vous vos pas ? 3 atteindre : montes petebant et pauci tenuere Liv. 1, 37, 4, ils cherchaient à gagner les montagnes et bien peu les atteignirent, cf. Liv. 30, 25, 11 ; 36, 21, 1 ; 37, 16, 4, etc.; portum tenuit Tac. Agr. 38, [la flotte] arriva dans le port, cf. Tac. H. 2, 9 4 [fig.] tenir dans son esprit, comprendre : reconditos alicujus sensus Cic. Sest. 22, comprendre les sentiments secrets de qqn ; nunc teneo, nunc scio quid hoc sit negoti Pl. Capt. 697, maintenant je comprends, maintenant je sais de quoi il s'agit || savoir, posséder [une science, une connaissance] : Cic. de Or. 1, 165 ; Div. 1, 25 ; Rep. 1, 70 || [avec inf.] savoir : Pl. Bacch. 655, [ou prop. inf.] Lucr. 3, 647 5 avec ut et ne, sens de obtineo 5 : Liv. 2, 42, 2 ; 4, 30, 16 ; 24, 19, 7.

II 1 tenir, occuper : summam imperii Cæs. G. 3, 22, tenir le commandement suprême ; locum oratoris Cic. Br. 137, tenir le rang d'orateur ; totam rem publicam Cic. Mur. 83, tenir entre ses mains tout le salut de l'État ; cornu Nep. Pel. 4, 3, commander une aile ; multa hereditatibus tenebantur Cic. Off. 2, 81, beaucoup de propriétés étaient occupées par héritage || [fig.] cum rem publicam opes paucorum, non virtutes tenere cœperunt Cic. Rep. 1, 51, quand la puissance d'un petit nombre et non pas ses vertus a commencé d'occuper la direction de l'État 2 occuper, habiter : quam ab dispari tenebantur (tecta) ! Cic. Phil. 2, 104, combien différent était l'occupant (de cette demeure) ! || tenir en son pouvoir [militairt] : Cæs. G. 3, 2, 1 ; 7, 69, etc. 3 tenir [en parl. d'un être chéri] : dum me Galatea tenebat Virg. B. 1, 31, tandis que Galatée possédait mon cœur, cf. Tib. 1, 6, 35 ; 2, 6, 52 4 [fig.] magna me spes tenet Cic. Tusc. 1, 97, un grand espoir occupe ma pensée ; de triumpho nulla me cupiditas umquam tenuit Cic. Att. 7, 2, 6, quant au triomphe, aucun désir ne s'est jamais emparé de moi, cf. Cic. Att. 1, 11, 3 ; alicujus rei desiderio teneri Cic. CM 33, être pris du regret de qqch. [de ne pas avoir qqch.], cf. Cic. Ac. 1, 4 5 tenir en soi, embrasser, contenir : Hor. S. 2, 3, 46 || [surtout au pass.] être compris dans, fondé sur : genus officiorum, quod tenetur hominum societate Cic. Off. 1, 160, genre de devoirs qui tient à la société humaine, cf. Cic. Leg. 1, 23 ; etc.

III 1 tenir, garder : legio locum non tenuit Cæs. C. 1, 44, la légion ne put garder la position ; locum Cic. Clu. 128, garder son poste 2 [fig.] consuetudinem, morem, ordinem Cic. Phil. 1, 27 ; Off. 3, 44 ; Phil. 5, 35, garder une habitude, une coutume, observer un ordre établi ; fœdus Cic. Balbo 34, observer un traité ; civium jura Cic. Cat. 1, 28, garder les droits du citoyen (ses droits de citoyen) ; suas leges Cic. Verr. 1, 1, 13, garder ses lois 3 memoriā tenere Cic. Cat. 3, 19, garder dans sa mémoire, se souvenir ; [avec prop. inf.] Cic. Cat. 3, 19 ; Tusc. 1, 107, v. memoria || [sans memoria] dicta Hor. P. 336, retenir ce qui a été dit, cf. Hor. S. 2, 4, 8 ; Quint. 11, 2, 50.

IV 1 maintenir : admodum tenenda sunt sua cuique Cic. Off. 1, 110, chacun doit maintenir fermement sa personnalité || castris se tenere Cæs. G. 1, 40, 8, se tenir dans son camp, cf. Cæs. G. 3, 17, 5 ; Liv. 2, 45, 2 ; 3, 26, 3 ; se domi a conventu remotum Nep. Dion 9, 1, rester chez soi en s'isolant de la foule 2 soutenir, maintenir, conserver : imperium populi Romani illius opera tenebatur Cic. Mur. 58, la domination du peuple romain était maintenue grâce à lui, cf. Cic. Off. 2, 26 ; Nat. 2, 134 ; bestiæ hoc calore tenentur Cic. Nat. 2, 31, les bêtes subsistent grâce à cette chaleur 3 tenir à, s'attacher à [en parl. d'une idée] : hoc teneo, hic hæreo Cic. Verr. 2, 5, 166, voilà où je m'en tiens, voilà où je m'attache, cf. Cic. Verr. 2, 5, 165 ; Ac. 2, 71 ; Fin. 3, 44 || [avec prop. inf.] : hoc tenebo... Cic. Fin. 1, 35, je me tiendrai à cette idée que, cf. Cic. Par. 14 || [avec ut] : teneamus, ut censeamus... Cic. Tusc. 1, 100, tenons-nous à croire que ; demus hoc sane Bruto ut..., nos tamen teneamus ut... Cic. Tusc. 5, 34, faisons, je le veux bien, cette concession à Brutus que..., mais nous, maintenons fermement notre opinion que... || [avec ne] : hæc duo tenere in amicitia, primum ne quid sit... Cic. Læl. 65, maintenir solidement ces deux principes en amitié, d'abord qu'il n'y ait rien..., 4 tenir, retenir, captiver : me omni tuo sermone tenuisti Cic. Br. 232, tu m'as captivé par tout ce que tu as dit ; aures Cic. Br. 193, captiver les oreilles ; pompa, ludis teneri Cic. Fin. 5, 48, être captivé par les cortèges, par les jeux || cum is qui audit ab oratore jam obsessus est ac tenetur Cic. Or. 210, quand l'auditeur est déjà investi par l'orateur et à sa discrétion 5 astreindre, lier : ut populum teneant (eæ leges) Cic. Phil. 5, 10, pour que (ces lois) obligent le peuple, cf. Cic. Phil. 11, 11 ; Liv. 8, 12, 14 ; interdicto non teneri Cic. Cæc. 41, ne pas être astreint par l'ordonnance ; promisso teneri Cic. Att. 12, 18, 1, être lié par une promesse, cf. Cic. Q. 2, 3, 5 ; Liv. 24, 29, 11 6 au pass. teneri, être pris = n'avoir point d'échappatoire, ne pouvoir nier : in aliqua re manifesto Cic. Verr. 2, pr. 2 ; 2, 99 ; ou in manifesta re Cic. Verr. 2, 2, 144, etc., être pris manifestement dans tel ou tel délit = être convaincu de tel ou tel délit, cf. Cic. Cæc. 4 ; [avec gén.] ejusdem cupiditatis teneri Cic. Leg. 3, 31, être convaincu de la même passion ; cædis Quint. 5, 14, 11, être convaincu d'un meurtre, cf. Tac. Ann. 11, 7 || non solum argumentis, sed etiam certis testibus istius audacia tenebatur Cic. Verr. 2, 5, 101, son impudence était démontrée au moyen non seulement d'arguments, mais encore de témoins précis.

V 1 retenir, arrêter, retarder : aliquem Cic. Att. 11, 3, 1, retenir qqn [l'empêcher de partir], cf. Fam. 16, 19 ; Corcyræ tenebamur Cic. Fam. 16, 7, nous sommes retenus à Corcyre ; senatus lectionem Liv. 27, 11, 9, retarder la liste des sénateurs || non tenebo te pluribus Cic. Fam. 11, 16, 3, je ne te tiendrai pas plus longtemps, je ne t'en dirai pas plus long, cf. Cic. Verr. 2, 1, 34 || ab aliquo tenere manus Ov. Am. 1, 4, 10, ne pas toucher qqn || naves tenebantur, quominus Cæs. G. 4, 22, 4, les navires étaient retenus et empêchés de 2 retenir empêcher : metu legum teneri Cic. Verr. 2, 4, 75, être retenu par la crainte des lois ; risum, somnum vix tenere Cic. Br. 293 ; 278, avoir peine à s'empêcher de rire, de dormir ; iracundiam Cic. Par. 33, retenir son penchant à la colère || se tenere Cic. Fin. 2, 21, se retenir ; se non tenere, quin Cic. Ac. 2, 12, ne pas se retenir de, cf. Cic. Att. 15, 14, 2 ; Phil. 13, 46 ; se ab accusando Cic. Q. 3, 2, 2, se retenir d'accuser.

B intr., 1 tenir, occuper un lieu, se tenir : tenent Danai qua deficit ignis Virg. En. 2, 505, les Grecs sont partout où n'est pas la flamme, cf. Liv. 3, 62, 7 ; 32, 5, 12 2 tenir une route, une direction, se diriger, se porter à un endroit : Liv. 1, 1, 4 ; 21, 49, 2 ; 31, 45, 14 3 [fig.] subsister, se maintenir, durer : imber per noctem totam tenuit Liv. 23, 44, 6, la pluie dura toute la nuit, cf. Liv. 2, 3, 5 ; 3, 47, 6 ; 24, 47, 15, etc. || tenet fama et prop. inf. Liv. 1, 4, 6, on rapporte que [mais fama tenuit Liv. 23, 12, 2, la tradition a prévalu que, cf. Quint. 2, 1, 1]. → pf. arch. tetini Diom. 366, 23 ; 372, 18 ; subj. tetinerim, tetinerit Pacuv. 172 ; Acc. Tr. 39 ; inf. pf. tenisse Pacuv. 226 ; fut. ant. tetinero P. Fest. 252, 9 || pf. tenivi Char. 248, 2.