Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: timeo

timeo tĭmĕō, ŭī, ēre, 1 tr., craindre : a) avec acc. : aliquem Cæs. G. 1, 40, 6 ; Cic. Rep. 3, 23 ; Scauro 8 ; Leg. 1, 41, etc.; aliquam rem Cic. Att. 10, 14, 1 ; Mil. 36 ; Tusc. 4, 41 ; Off. 2, 38, etc., craindre qqn, craindre qqch. || noxiam vini ægris Plin. 14, 101, craindre pour les malades les mauvais effets du vin, cf. Quint. 4, 1, 9 ; 11, 1, 75 || aliquid pro aliquo Brut. d. Cic. ad Br. 24, 2, craindre qqch. pour qqn || de se nihil timere Cic. Sest. 1, ne rien craindre pour soi ; de suo ac legionis periculo Cæs. G. 5, 57, 1, n'avoir aucune crainte de danger pour soi et pour la légion, cf. Cæs. G. 3, 3, 1 || ab aliquo aliquid Cic. Sest. 41, craindre qqch. de la part de qqn, cf. Phil. 5, 51 ; 10, 14 ; Liv. 24, 38, 9 ; b) [avec interr. ind.] se demander avec inquiétude : timeo, quidnam... eloqui possim Cic. Cæcil. 42, je me demande avec inquiétude ce que je puis dire..., cf. Cic. Att. 12, 24, 1 ; hæc quo sint eruptura, timeo Cic. Att. 2, 20, 5, je redoute les suites de tout cela ; nostræ timeo parti, quid hic respondeat Ter. Andr. 419, je me demande avec inquiétude pour notre cause ce qu'il va répondre ; c) [avec inf.] craindre de : Cic. Com. 4 ; Cæs. C. 1, 64, 3 ; 3, 73, 6 ; Hirt. G. 8, 16, 2 ; Hor. Ep. 1, 7, 4 || [avec prop. inf.] craindre que : Cæl. d. Cic. Fam. 8, 11, 3 ; Liv. 3, 22, 2 ; 5, 21, 6 ; 7, 39, 4, etc.; d) [avec ne ou ut] craindre que... ne [ou] craindre que ne... pas : [v. paveo, 2] ; ne abducam, times Cic. Fin. 5, 86, tu crains que je n'emmène, cf. Cic. Agr. 2, 38 ; Cæs. G. 2, 26, 2 ; C. 1, 2, 3 ; omnes labores te excipere video ; timeo, ut sustineas Cic. Fam. 14, 2, 3, je vois que tu prends sur toi toutes les fatigues ; je crains que tu n'y résistes pas ; timere, ne non Hor. Ep. 1, 17, 37, craindre que ne... pas, cf. Curt. 3, 7, 9 || [avec anticip.] : rem frumentariam, ut satis commode supportari posset, timere Cæs. G. 1, 39, 6, craindre que le blé ne fût pas bien facile à transporter ; timebatur, ne tyrannidem concupisceret Nep. Alc. 7, 3, on craignait qu'il ne convoitât la tyrannie 2 [abst] craindre, être dans la crainte : numquam timere, numquam dolere Cic. Ac. 2, 135, n'éprouver jamais de crainte, jamais de douleur ; timentibus ceteris Cic. Rep. 1, 29, les autres étant remplis d'inquiétude, cf. Cic. Tusc. 4, 66 ; Clu. 20 ; Att. 10, 14, 1 ; Cæs. G. 7, 7 || [avec dat.] craindre pour, alicui, alicui rei, pour qqn, pour qqch. : Cic. Quir. 13 ; Leg. 2, 41 ; Cæs. G. 4, 16, 1 ; 7, 44, 4 ; C. 3, 27 ; 3, 69 || [avec pro] Curt. 6, 10, 27 ; Plin. Min. Ep. 3, 17, 3 ; Sen. Rhet. Contr. 7, 20, 1 ; Sen. Ep. 14, 1, etc. || [avec a, ab] : timere a suis Cic. Phil. 2, 116, être dans la crainte du fait des siens, redouter les siens, cf. Cic. Sulla 59 || [avec de] : de re publica Cic. Att. 7, 6, 2, avoir des craintes pour l'État, cf. Cic. Sest. 62 || ales timuit exterrita pennis Virg. En. 5, 105, l'oiseau effrayé trahit sa crainte dans un battement d'ailes.suppression de Cic. avant Nep. Alc.