Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: tormentum

tormentum tormentum, ī, n. (torqueo), 1 machine de guerre à lancer les traits, reposant sur le principe de détente de cordes préalablement enroulées autour d'un cylindre : Cæs. G. 2, 30, 3 ; 4, 25, 2, etc. ; Cic. Phil. 8, 20 ; Tusc. 2, 57 ; Liv. 24, 34, 2 || projectile [lancé par la machine] : Cæs. C. 2, 9, 9 ; 3, 51, 7 ; 3, 56, 1 ; Plin. 8, 85 2 treuil, cabestan : Cæs. G. 7, 22, 2 ; C. 3, 9, 3 3 machine à refouler l'eau : Sen. Nat. 2, 9, 2 4 cordage : ferreum Pl. Curc. 227, cordage de fer, chaîne de fer, tormenta seul = liens : Petr. 102, 13 ; Ps. Quint. Decl. 10, 15 5 instrument de torture, torture : Cic. Phil. 11, 5 ; 11, 8 ; 13, 21 ; Dej. 3 ; Clu. 176 ; Mil. 57, etc.; Cæs. G. 6, 19, 3 || [fig.] tourments, souffrance : tormenta fortunæ Cic. Tusc. 5, 1, les tourments qu'envoie la fortune ; invidia Siculi non invenere tyranni majus tormentum Hor. Ep. 1, 2, 59, l'envie surpasse tous les tourments inventés par les tyrans de Sicile ; tormentum sibi injungere Plin. Min. Pan. 86, 1, se causer du tourment.