Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: ubique

ubique,¹ 1 ŭbīquĕ, adv. corresp. à quisque [employé surtout dans les relatives ou les relatives- interrogatives], partout, en tout lieu : navium quod ubique fuerat Cæs. G. 3, 16, 2, ce qu'il y avait de navires en tout lieu ; naves, quas ubique possunt, deprehendunt Cæs. C. 1, 36, 2, ils saisissent tous les vaisseaux qu'ils peuvent, n'importe où, cf. Cæs. C. 3, 112 ; Cic. Verr. 2, 4, 7 ; omnes qui ubique prædones fuerunt Cic. Pomp. 35, tous les pirates en quelque endroit qu'ils fussent = tous tant qu'ils étaient sans exception ; omnes agri, qui ubique sunt Cic. Agr. 2, 57, toutes les terres sans exception, cf. Cic. Fin. 2, 6 ; 2, 13 ; Tusc. 1, 35, etc. ; Liv. 45, 29, 1 ; Virg. En. 1, 601 ; Hor. S. 1, 2, 60 || demonstrabant, quid ubique esset Cic. Verr. 2, 4, 132, ils montraient ce qui existait dans tous les endroits, cf. Cæs. C. 2, 20, 8 ; [après quantum] Ov. M. 1, 214 || [sans relatif ni rel.-interr.] partout : Virg. En. 2, 369 ; Quint. 10, 7, 27, etc. || [avec gén.] itineris ubique Apul. M. 1, 24, dans tout le voyage.