Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: umbra

umbra umbra, æ, f., 1 ombre [produite par interposition d'un corps] : platani umbra Cic. de Or. 1, 28, ombre d'un platane, cf. Cic. Rep. 1, 22, etc. ; umbras timere Cic. Att. 15, 20, 4, craindre l'ombre des objets ; umbram suam metuere Q. Cic. Pet. 9, craindre son ombre ; [fig.] umbram facere alicui rei Sen. Ep. 21, 2, jeter de l'ombre sur (éclipser) qqch. 2 [métaph.] a) ombre en peinture : Cic. Ac. 2, 20 ; Plin. 35, 29, etc. ; [dans un discours, par anal.] Cic. de Or. 3‘ 101 ; b) ombre d'un mort, fantôme, spectre : Hor. O. 4, 7, 16 ; Virg. En. 6, 894, etc. ; pl., umbræ matris Ov. M. 9, 410, etc., l'ombre d'une mère ; c) ombre [convive qu'un invité peut de son chef amener avec lui, parasite] : Hor. S. 2, 8, 22 ; Ep. 1, 5, 28 ; d) umbra luxuriæ Cic. Mur. 13, ce qui accompagne la vie de plaisirs (l'orgie) (comme une ombre) [la danse] ; e) lieu ombragé, ombrage : vacua tonsoris in umbra Hor. Ep. 1, 7, 50, dans la boutique déserte d'un barbier ; Pompeia in umbra Prop. 4, 8, 75, à l'ombre du portique de Pompée || la vie à l'ombre : Cic. Mur. 30 ; f) [en parl. de la barbe, du duvet qui ombrage les joues] Stat. Th. 4, 336 ; [de l'aigrette qui ombrage le sommet du casque] Stat. Th. 6, 226 ; g) ombre [poisson] : Varro L. 5, 77 ; Col. Rust. 8, 16, 8 3 [fig.] a) ombre, apparence : veri juris... umbra et imaginibus utimur Cic. Off. 3, 69, du droit pur... nous n'avons qu'une ombre, un semblant, cf. Cic. Rep. 2, 53 ; Att. 7, 11, 1, etc. ; Liv. 8, 4, 1 ; b) = protection, asile, secours : umbra vestri auxilii tegi possumus Liv. 7, 30, 18, nous pouvons avoir sur nous l'ombre tutélaire de votre secours ; sub umbra Romanæ amicitiæ latere Liv. 34, 9, 10, s'abriter sous l'ombre de l'amitié romaine.