Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: uterque

uterque ŭterquĕ, ŭtrăquĕ, ŭtrumquĕ, gén. utrīusquĕ, dat. utrīquĕ, chacun des deux, l'un et l'autre [adj. et subst.] 1 sing., magna vis est in fortuna in utramque partem, vel ad secundas res vel ad adversas Cic. Off. 2, 19, la fortune a une grande action dans les deux sens, pour le bonheur comme pour le malheur ; in utramque partem disserere Cic. Rep. 3, 4, disserter dans l'un et l'autre sens (pour et contre), cf. Cic. Off. 3, 107 ; utraque lingua Hor. O. 3, 8, 5, les deux langues [grec et latin] ; uterque sapiens appellatus est alio quodam modo Cic. Læl. 6, tous deux reçurent le nom de sage, mais à un autre titre que toi ; uterque cum equitatu veniret Cæs. G. 1, 42, 4, [st. indir.] que chacun des deux vînt de son côté avec de la cavalerie || n., utrumque facere Cic. Rep. 2, 22, faire les deux choses [renvoie à ce qui précède], cf. Cic. Rep. 3, 6 ; hic qui utrumque probat, ambobus debuit uti Cic. Fin. 2, 20, lui qui admet les deux choses, devait les employer toutes deux à la fois || uterque nostrum Cic. Læl. 16, chacun de nous deux, cf. Cic. Sulla 13 ; Q. 2, 4, 2 ; horum uterque Cic. Har. 54, chacun des deux ; quarum civitatum utraque Cic. Verr. 2, 5, 56, chacune de ces deux cités, cf. Cic. Div. 1, 119 ; Leg. 3, 40 ; Tusc. 1, 65 ; Viscorum uterque Hor. S. 1, 10, 83, chacun des deux Viscus ; horum [n.] utrumque Cic. Mur. 37, chacune des deux choses || [avec le v. au pl.] : uterque eorum exercitum educunt Cæs. C. 3, 30, 3, chacun des deux emmène son armée, cf. Cæs. C. 2, 6, 5 ; Sall. C. 49, 2 ; Pl. Curc. 187 ; Ter. Eun. 1022 ; Tac. H. 2, 97 ; Ann. 4, 34 ; [pl. dans une subord. qui suit] Cic. Fin. 1, 16, [ou dans une coordonnée] Cic. Fin. 2, 1 ; [apposition à un sujet de la première ou seconde pers. du plur.] Tac. Ann. 14, 54 ; Sen. Vita b. 26, 1 || [idée de réciprocité] cum uterque utrique exercitus esset in conspectu Cæs. G. 7, 35, 1, les deux armées étant en présence l'une de l'autre, cf. Ter. Phorm. 800 ; Haut. 394 ; quorum uterque suo studio delectatus contempsit alterum Cic. Off. 1, 4, tous deux, ayant chacun leur genre d'étude affectionné, se méprisèrent réciproquement ; ita est utraque res sine altera debilis Cic. Tusc. 2, 13, ainsi les deux choses, l'une sans l'autre, sont chétives, cf. Quint. 11, 3, 168 ; Plin. 8, 171 2 pl. a) [rart] utrique imperatores Pl. Amph. 223, les deux généraux, cf. Ter. Haut. 394 ; Cic. Mur. 26 ; Verr. 2, 4, 32 ; Cæs. G. 1, 53, 4 ; Sall. C. 30, 4 ; Nep. Timol. 2, 2 ; Dat. 2, 2 ; Liv. 27, 22, 2 ; 29, 37, 17, etc. ; Tac. Ann. 11, 1 ; 15, 55 ; 16, 11, etc. ; b) [ordt, quand il s'agit de deux groupes] : a quibus utrisque Cic. de Or. 3, 102, par chacun des deux groupes [acteurs et poètes], cf. Cic. Off. 1, 2 ; Cat. 2, 20 ; Cæs. G. 2, 16 ; Sall. J. 88, 2, etc. ; Nep. Milt. 7, 3 ; Liv. 36, 16, 5, etc. → gén. utrĭusque Lucr. 4, 501 ; Hor. O. 3, 8, 5 ; Ov. M. 6, 506, etc. || gén. et dat. fém. utræque Char. 158, 30 ; gén. pl. utrumque Cic. Verr. 2, 5, 129.