Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: audio

audio audĭō, īvī et ĭī, ītum, īre (*auizdio, cf. ἀΐω, αἰσθάνομαι), tr., 1 entendre [sens de l'ouïe] : Cic. Tusc. 1, 46 ; 5, 11 ; sensu audiendi carere Cic. Rep. 6, 19, être privé de la faculté d'entendre 2 entendre, percevoir par les oreilles, ouïr : magna voce, ut Xeno audiret Cic. Verr. 2, 3, 55, à haute voix, pour que Xénon entendît ; audite litteras Cic. Verr. 2, 3, 92 ; decretum Cic. Verr. 2, 5, 53, écoutez la lettre, le décret [= la lecture de...]; ad hæc visa auditaque clamor ingens oritur Liv. 2, 23, 7, à ce spectacle, à ces paroles, de grands cris s'élèvent || [constructions] : qua de re Charidemum testimonium dicere audistis Cic. Verr. 2, 1, 52, là-dessus vous avez entendu Charidème déposer ; cum Heraclito Antiochum sæpe disputantem audiebam Cic. Ac. 2, 11, j'entendais souvent Antiochus discuter avec Héraclite ; malim audire Cottam Cic. Nat. 2, 2, j'aimerais mieux entendre Cotta ; ut aliquando audiamus, quam copiose mihi ad rogata respondeas Cic. Vat. 40, pour que nous entendions enfin avec quelle abondance tu réponds à mes questions ; auditisne, ut pœna mea et supplicium vestrum simul postulentur ? Tac. H. 1, 37, entendez-vous comme on réclame en même temps mon châtiment et votre supplice ? 3 entendre dire, entendre parler de, connaître (savoir) par ouï-dire : lautumias Syracusanas omnes audistis, plerique nostis Cic. Verr. 2, 5, 68, les latomies de Syracuse, vous en avez tous entendu parler, la plupart de vous les connaissent ; paucis diebus aliquid audiri necesse est Cic. Att. 10, 14, 2, dans quelques jours il y aura forcément des nouvelles ; nocte una audito perfectoque bello Liv. 2, 26, 4, la guerre ayant été annoncée et terminée dans la même nuit ; postulatio ante hoc tempus ne fando quidem audita Cic. Quinct. 71, une poursuite, comme on n'en a même pas entendu parler jusqu'ici || [constr.] : urbem Syracusas maximam esse Græcarum sæpe audistis Cic. Verr. 2, 4, 117, vous avez souvent entendu dire que Syracuse est la plus grande des villes grecques ; Cæsar discessisse audiebatur Cæs. G. 7, 59, 1, on entendait dire que César s'était éloigné ; eo ipso die auditam esse eam pugnam ludis Olympiæ memoriæ traditum est Cic. Nat. 2, 6, ce jour même, suivant la tradition, la nouvelle de ce combat fut connue aux jeux Olympiques ; quemadmodum captæ sint Syracusæ, sæpe audivistis Cic. Verr. 2, 4, 115, vous avez souvent entendu dire comment Syracuse fut prise ; hæc audivimus de clarissimorum virorum consiliis et factis, hæc accepimus, hæc legimus Cic. Sest. 139, voilà ce que nous avons entendu dire touchant la politique et les actes des hommes les plus illustres, voilà ce que nous avons recueilli (ce qui nous a été transmis), voilà ce que nous avons lu ; re audita de Cæsare Cic. Att. 14, 9, 3, la nouvelle sur César [la mort de César] étant connue ; de malis nostris tu prius audis quam ego Cic. Att. 7, 21, 1, sur nos malheurs, toi, tu es plus tôt renseigné que moi || ex aliquo audire Cic. de Or. 2, 22 ; Verr. 2, 4, 66, etc.; ab aliquo Verr. 2, 4, 29 ; CM 43, etc. ; de aliquo Cic. de Or. 3, 133 ; Br. 100, etc., entendre (apprendre) de qqn, par qqn, de la bouche de qqn || [abst] audio sero Cic. Fam. 2, 7, 1, je reçois les nouvelles tardivement || ab Hispaniis jam audietur Cic. Att. 10, 12, 2, d'Espagne il viendra bientôt des nouvelles ; si aliquid a comitiis audierimus Cic. Att. 3, 14, 2, une fois que j'aurai eu qq. nouvelle provenant des comices 4 écouter : omnia legant, omnia audiant Cic. de Or. 1, 256, qu'ils lisent tout, écoutent tout ; sic fit ut, si quid præterea de me audiat, non audiendum putet Cic. Fam. 9, 16, 4, il s'ensuit que, s'il entend par ailleurs qqch. sur mon compte, il pense qu'il ne faut pas l'écouter (y prêter attention); alicujus verba audire Cic. Amer. 9, écouter les paroles de qqn avec attention || [en part.] écouter les leçons d'un maître, être disciple de : Xenocratem audire Cic. Nat. 1, 72, suivre les leçons de Xénocrate, cf. de Or. 3, 67 ; Ac. 1, 12, etc. 5 écouter, accepter d'entendre, accorder audience : legatos Cæs. G. 4, 13, 1, etc., recevoir des ambassadeurs ; hujus condiciones audiamus Cic. Phil. 13, 16, écoutons ses conditions ; sociorum querellas Cic. Fam. 15, 4, 15, écouter les doléances des alliés 6 apprendre, recevoir la nouvelle de : simul ac me Dyrrachium attigisse audivit Cic. Planc. 98, aussitôt qu'il apprit que j'avais atteint Dyrrachium ; cum prœlium commissum audissent Cæs. G. 7, 62, 8, ayant appris que le combat était engagé ; ut quam celerrime, quid agatur, audiam Cic. Fam. 14, 3, 4, pour que j'apprenne le plus promptement possible, ce qui se passe || [part. pass. n. à l'abl. absolu] : audito Marcium in Ciliciam tendere Sall. H. 5, 14, à la nouvelle que Marcius marchait sur la Cilicie, cf. Liv. 34, 19, 10 ; Curt. 5, 13, 1 ; Tac. Ann. 2, 7 7 entendre, comprendre : audio, oui, j'entends, je comprends : Pl. Capt. 240 ; Curc. 610, etc. ; Ter. Eun. 371, etc. ; Cic. Verr. 2, 5, 69 ; Tusc. 2, 46, etc. 8 écouter, accueillir, admettre : si diceres... quis te audiret ? Cic. Verr. 2, 5, 78, si tu disais... qui t'écouterait (te croirait) ? cf. Balbo 16 ; Marc. 25 ; illa perfugia, quæ sumunt sibi ad excusationem, certe minime sunt audienda Cic. Rep. 1, 9, les recours qu'ils ont pour s'excuser sont à coup sûr inadmissibles 9 écouter, suivre les vues de qqn : si me audiet Cic. de Or. 1, 68, s'il veut m'en croire, cf. de Or. 2, 89 ; Br. 280 ; Fin. 1, 42 etc. || [poét.] neque audit currus habenas Virg. G. 1, 514, et le char [= l'attelage] n'écoute plus les rênes 10 écouter, exaucer : di immortales meas preces audiverunt Cic. Pis. 43, les dieux ont écouté mes prières, cf. Q. 1, 3, 9 ; nec eorum verba sunt audita Liv. 4, 30, 14, mais leur réclamation ne fut point écoutée ; talibus orantem dictis audiit omnipotens Virg. En. 4, 220, telles étaient les paroles qu'il adressait et le dieu tout puissant l'écouta 11 bene, male audire, avoir une bonne, une mauvaise réputation : Cic. de Or. 2, 277 ; Att. 6, 1, 2 ; erat surdaster M. Crassus ; sed aliud molestius, quod male audiebat Cic. Tusc. 5, 116, M. Crassus était un peu sourd ; mais il y avait autre chose de plus pénible, c'est qu'il avait mauvaise réputation || quid auditurum putas fuisse Ulixem, si... Cic. Off. 3, 98, quelle réputation, à ton avis, aurait eue Ulysse, si... || bene, male audire ab aliquo, être bien, mal apprécié par qqn, être estimé, être décrié : bene audire a parentibus Cic. Fin. 3, 57, avoir l'estime de ses parents ; rursusque Ciceronem a Calvo male audisse tamquam solutum et enervem Tac. D. 18, [on constate] qu'en revanche Cicéron était décrié par Calvus, comme un écrivain lâche et sans nerf ; ille tamen non aliter ab ipsis inimicis male audire quam nimiis floribus et ingenii affluentia potuit Quint. 12, 10, 13, lui pourtant [Cicéron] ne put recevoir de ces ennemis mêmes d'autre reproche que celui d'un excès d'ornements et d'une imagination surabondante || [poét.] : rex paterque audisti Hor. Ep. 1, 7, 38, tu as été appelé roi et père ; subtilis veterum judex et callidus audis Hor. S. 2, 7, 101, tu t'entends appeler juge fin et habile des vieilles choses ; tu recte vivis, si curas esse quod audis Hor. Ep. 1, 16, 17, toi, tu as une vie sage, si tu prends soin d'être ce qu'on dit de toi. ¶ → fut. arch. audibo, audibis Enn. Scen. 315 ; 373 ; Pl. Capt. 619 ; Pœn. 310 || impf. audibat, audibant Ov. F. 3, 507 ; Catul. 84, 8 || audin = audisne Pl. Mil. 1313 ; Ter. Andr. 865 ; auditin = auditisne Pl. Ps. 172 || pf. audit Prop. 4, 9, 39 ; Sen. Rhet. Contr. 2, 2, 8 ; 9, 4, 4 ; 10, 1, 13 ; Suet. Vesp. 19, 2 ; souvent audisse ; audisti Ter. Haut. 685 ; audistis Ter. Phorm. 349 ; audisset Ter. Phorm. 20 ; audivistin = audivistine Pl. Amph. 748 ; 752.