Close Window

DuCange, Glossarium mediae et infimae latinitatis (1883-7): RECURRO

RECURRO,³ (RECURRERE) Recursus, voces monetariorum, de quarum vi sequentia excerpsimus ex adversariis Magni Peirescii: Il y a cette difference entre Recours et remede, que le Recours est une permission de foiblage sur le poids de l'espéce: et le remede est une autre permission sur le poids de marc. Et lesdits remedes commencerent premierement par Recours, et ont continué par remedes, permis ensemblement, jusques environ le temps de Charles VII. depuis lequel jusques à present l'on n'a uzé que du remede. Edictum Philippi VI. Reg. Franc. ann. 1329. tom. 2. Ordinat. pag. 39. num. 20: Item, que nul changeur, ne autre personne, ne soit si hardy qu'il trebuche, ne ne Recourre nulles monnoies, qui aient cours qu'elles que elles soient. Qu'il trebuche, ne Recuerre, in alio ejusdem Regis Edicto eod. ann. ibid. pag. 47. Ne trebuchier, ne Recourre, in alio ann. 1332. ibid. pag. 87. Ne trebucher, ne Requeure, in Edicto Philippi Pulchri ann. 1310. tom. 1. Ordinat. pag. 475. Passim occurrunt similes loquendi formulae in Edictis monetalibus, in quibus Recourre, Recuerre vel Requerre, est Justum monetae pondus imminuere. Datio ad firmam Monetae Tolosanae a Comite Alphonso ann. 1265: Juraverunt insuper, quod ipsi per se vel alios non fondent, nec tribuchabunt, nec Recurrent nostram monetam supradictam, sed tenebunt et adimplebunt bene et fideliter omnes conventiones, etc.