Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: verto

verto vertō (vortō), tī, sum, ĕre.

I tr., 1 tourner, faire tourner : ora huc et huc Hor. Epo. 4, 9, faire tourner les visages ici et là ; manum non vertere Cic. Fin. 5, 93, ne pas tourner la main = ne pas se donner de la peine ; [mét.] pecuniam ad se vertere Cic. Cæcil. 57, faire tourner l'argent de son côté, le faire venir à soi, le détourner à son profit || retourner : stilum in tabulis suis Cic. Verr. 2, 2, 101, retourner son style [pour effacer] sur ses tablettes ; ferro terram Virg. G. 1, 147, retourner la terre avec le fer, cf. Hor. S. 1, 1, 28 || se vertere Cæs. C. 3, 51, 2, et surtout terga vertere Cæs. G. 1, 53, etc., se retourner, tourner le dos, prendre la fuite ; hostem in fugam vertere Liv. 30, 33, 16, mettre l'ennemi en fuite ; iter retro Liv. 28, 3, 1, rebrousser chemin 2 [pass. à sens réfléchi] se tourner : ad lapidem verti Lucr. 5, 1199, se tourner vers une pierre ; ad cædem Liv. 1, 7, 2, se tourner vers le meurtre, en venir au meurtre || tourner : vertitur cælum Virg. En. 2, 250, le ciel tourne, cf. Cic. Nat. 2, 97 ; Lucr. 5, 510 ; [fig.] vertetur orbis Cic. Rep. 2, 45, le cercle tournera = il y aura une révolution [politique] 3 retourner, tourner sens dessus dessous, renverser : proceras fraxinos Hor. O. 3, 25, 16, renverser les frênes altiers ; ab imo mœnia Trojæ Virg. En. 5, 810, renverser de fond en comble les murs de Troie ; [fig.] cuncta Tac. H. 1, 2, renverser, bouleverser tout, cf. Tac. Ann. 2, 42 ; 3, 36 || aliquem Ov. M. 12, 139, terrasser qqn 4 [fig.] a) tourner dans tel, tel sens ; donner telle, telle direction : di bene vortant quod agas Ter. Phorm. 552, que les dieux donnent une heureuse issue à ton entreprise, cf. Pl. Aul. 175, etc. || aliquid in contumeliam alicujus Cæs. C. 1, 8, faire tourner qqch. à la honte de qqn ; aliquid in religionem Liv. 5, 14, 2, faire de qqch. une question religieuse || [avec deux dat.] alicui aliquid vitio Cic. Fam. 7, 6, 1, faire à qqn une tare, un crime de qqch. || quo se verteret, non habebat Cic. Phil. 2, 73, il ne savait où se tourner = quel parti prendre, cf. Cic. Div. 2, 149 ; quo me vortam ? Ter. Hec. 516, où me tourner ? totus in Persea versus Liv. 40, 5, 9, tout dévoué à Persée ; summa curæ in Bostarem versa erat Liv. 26, 12, 10, la direction des affaires était retombée sur Bostar ; b) changer, convertir, transformer : in Amphitruonis vortit sese imaginem Pl. Amph. 121, il prend la figure d'Amphitryon ; terra in aquam se vertit Cic. Nat. 3, 31, la terre se change en eau ; Auster in Africum se vertit Cæs. C. 3, 26, l'Auster fait place à l'Africus ; vides versa esse omnia Cic. Amer. 61, tu vois que tout est retourné || solum vertere, émigrer, v. solum || [pass. à sens réfl.] : in rabiem cœpit verti jocus Hor. Ep. 2, 1, 149, la plaisanterie commença à se changer en rage ; [poét.] formam vertitur oris Virg. En. 9, 646, il se change le visage ; c) faire passer d'une langue dans une autre, traduire : Platonem Cic. Fin. 1, 7, traduire Platon ; ex Græco aliquid in Latinum sermonem Liv. 25, 39, 12, traduire qqch. du grec en latin ; multa de Græcis Cic. Tusc. 2, 26, traduire beaucoup du grec : ut e Græco vertam Cic. Ac. 1, 26, pour traduire le mot grec ; d) [passif à sens réfléchi] se dérouler : Brundisii omne certamen vertitur Cic. Att. 8, 14, 1, toute la lutte se déroule à Brindes, cf. Liv. 30, 3, 1 || in aliqua re verti, rouler sur un sujet : in jure causa vertebatur Cic. Br. 145, la cause roulait sur un point de droit, cf. Cic. Verr. 2, 5, 133 || omnia in unius potestate vertentur Cic. Verr. 1, 1, 20, tout reposera sur le (dépendra du) pouvoir d'un seul ; spes civitatis in dictatore vertitur Liv. 4, 31, 4, tout l'espoir de la cité repose sur un dictateur ; in eo vertitur puellæ salus, si Liv. 3, 46, 6, le salut de la jeune fille dépend de cette condition que..., cf. Liv. 35, 18, 8 ; 41, 23, 5 || [imperst] vertebatur utrum... an *Liv. 39, 48, 3, la question s'agitait de savoir si... ou si ; e) attribuer à, faire remonter à : omnium secundorum adversorumque causas in deos vertere Liv. 28, 11, 1, faire remonter aux dieux la cause de tous les événements, bons et mauvais.

II intr., 1 se tourner, se diriger : in fugam vertere Liv. 38, 26, 8, se mettre à fuir, prendre la fuite || [fig.] verterat pernicies in accusatorem Tac. Ann. 11, 37, la perte se tournait contre l'accusateur, l'accusateur se perdait lui-même ; alio vertunt Tac. Ann. 1, 18, ils prennent un autre parti 2 tourner, avoir telle, telle suite : quæ res bene vortat mihi Pl. Capt. 361, et puisse l'affaire bien tourner pour moi, cf. Pl. Capt. 662 ; quod bene vertat, castra Albanos Romanis castris jungere jubet Liv. 1, 28, 1, avec le souhait que (en souhaitant que) l'affaire ait une heureuse issue, il ordonne aux Albains de réunir leur camp à celui des Romains, cf. Liv. 3, 26, 9 ; 3, 35, 8 ; 7, 39, 13, etc. || detrimentum in bonum verteret Cæs. C. 3, 73, 6, le mal deviendrait un bien, cf. Liv. 2, 3, 3 ; 26, 6, 76 3 tourner, changer : jam verterat fortuna Liv. 5, 49, 5, déjà la fortune avait tourné ; eo audaciæ provectum, ut verteret Tac. Ann. 4, 10, venir à ce point d'audace de changer, de prendre le contre-pied, d'intervertir les rôles || se changer : totæ solidam in glaciem vertere lacunæ Virg. G. 3, 365, des lacs entiers se sont transformés (se transforment) en un bloc de glace 4 part. prés. vertens, se déroulant [fig.] : anno vertente Cic. Quinct. 40 ; Nat. 2, 53 ; Nep. Ages. 4, 4, pendant que l'année se déroule, au cours de l'année [ou] d'une année || annus vertens Cic. Rep. 6, 24, la grande année astronomique, la grande révolution du monde.