Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: veto

veto vĕtō (arch. vŏtō), vĕtŭī, vĕtĭtum, āre, tr., ne pas laisser une chose se produire, ne pas permettre, faire défense, interdire, 1 [abst] veto, je fais opposition [formule des tribuns de la plèbe] : Liv. 3, 13, 6 ; 6, 35, 5 || lex jubet aut vetat Quint. 7, 5, 5, la loi prescrit ou défend, cf. Cic. Leg. 1, 33 2 istud, aliquid Cic. Phil. 8, 28 ; Ac. 2, 128, défendre cela, qqch. ; lex de jubendis legibus ac vetandis Cic. Leg. 3, 35, loi sur l'adoption ou le rejet des lois ; bella Virg. En. 2, 84, s'opposer à la guerre ; fossā incerta Oceani vetantur Tac. Ann. 11, 20, un canal fait obstacle aux dangers de l'Océan ; vetiti hymenæi Virg. En. 6, 623, hymens défendus || vetuit me tali voce Hor. S. 1, 10, 32, il m'arrêta par ces mots ; quod vetamur vetere proverbio Cic. Læl. 85, ce que nous défend un vieux proverbe ; vetor fatis Virg. En. 1, 39, les destins m'en font une défense ; nihil per metum vetabantur Tac. Ann. 3, 26, rien ne leur était interdit par la crainte 3 [avec prop. inf.] : ab opere legatos discedere vetuerat Cæs. G. 2, 20, 3, il avait défendu aux légats de s'éloigner des travaux, cf. Cæs. G. 7, 33 ; Cic. Rep. 1, 27 ; de Or. 2, 100 ; Fam. 5, 13, 3 ; equites Romani flere vetabantur Cic. Quir. 13, défense était faite aux chevaliers romains de pleurer, cf. Cic. Div. 2, 134 ; Nep. Ham. 3, 2 ; Liv. 23, 16, 9 4 [avec ne] : Hor. S. 2, 3, 187 ; Ep. 2, 1, 239 || [avec subj. seul] : Hor. O. 3, 2, 26 ; Tib. 2, 6, 36 || non vetare quin Pl. Curc. 33 ; Sen. Rhet. Contr. 1, præf. 17, ne pas empêcher que, ou quominus Sen. Ep. 95, 8 5 [avec inf.] empêcher de, défendre de : Cic. Agr. 2, 72, Off. 1, 30 ; Sest. 133 ; Verr. 2, 2, 37 ; ait esse vetitum accedere Ter. Phorm. 864, il prétend que défense est faite d'approcher. → pf. vulg. vetavi Pers. 5, 90 ; Serv. En. 2, 201 || formes anciennes voto, votui, votitus Pl. Trin. 457 ; Non. 45, 5.