Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: vinco

vinco vincō, vīcī, victum, ĕre, tr., 1 vaincre à la guerre, être vainqueur : qui vicerunt Cæs. G. 1, 36, les vainqueurs ; et vincere et vinci luctuosum rei publicæ erit Cic. Quir. 13, la victoire aussi bien que la défaite sera désastreuse pour l'état ; num sibi soli vicit ? Cic. Phil. 2, 72, a-t-il vaincu pour lui seul ? || [avec acc.] : Carthaginienses navalibus pugnis Cic. Pomp. 55, vaincre sur mer les Carthaginois ; Galliam bello Cæs. G. 1, 34, 4, triompher de la Gaule en guerroyant ; oppidum Pl. Amph. 191, vaincre une ville 2 vaincre dans des luttes diverses : a) [poét.] Olympia vincere Enn. d. Cic. CM 14 = Olympicas victorias vincere, [en parl. du cheval] remporter la victoire aux jeux Olympiques ; b) [au jeu] : Suet. Aug. 70 ; quinquaginta milia Suet. Aug. 71, gagner au jeu cinquante mille sesterces ; c) [en justice] : judicio aliquid Cic. Com. 53, gagner qqch. dans un procès ; judicium vincere Cic. Verr. 2, 1, 139, gagner un procès ; causam suam Ov. H. 16, 76, gagner sa cause ; [fig.] victa est causa rei publicæ Cic. Sest. 78, la cause de l'intérêt public a été battue ; sponsione ou sponsionem, v. sponsio ; d) [dans une vente] battre par une surenchère : Cic. Att. 13, 29, 2 ; 13, 33, 2 ; e) [dans une discussion] : Sall. J. 16, 1 ; Liv. 2, 30, 2 ; 29, 20, 1 || [dans une compétition] : Quint. 7, 1, 29 3 triompher de, venir à bout de, surpasser, avoir le dessus : noctem flammis funalia vincunt Virg. En. 1, 727, les torches de leurs flammes triomphent de la nuit ; vincunt æquora navitæ Hor. O. 3, 24, 41, les matelots domptent la mer ; corpora victa sopore Ov. F. 1, 422, les corps vaincus par le sommeil || (æsculus) multa virum volvens durando sæcula vincit Virg. G. 2, 295, le chêne parcourant son cycle surpasse en durée plusieurs générations humaines || aëra vincere summum arboris Virg. G. 2, 123, [en parl. de flèches] dépasser la cime aérienne des arbres || viscera flamma Virg. G. 3, 560, venir à bout des chairs par le feu [les cuire] ; metallorum primitiæ nullis fornacibus victæ Tac. H. 4, 53, métaux vierges que nulle fournaise n'a domptés 4 [fig.] a) vaincre, surpasser, etc. : subitam et fortuitam orationem commentatio et cogitatio facile vincit Cic. de Or. 1, 150, la préparation et la méditation l'emportent sans peine sur le discours improvisé et accidentel ; vinci a voluptate Cic. Off. 1, 68, être dominé par le plaisir, céder au plaisir ; vici naturam Cic. Mur. 6, j'ai triomphé de ma nature, j'ai fait céder mon caractère ; naturam studio Cæs. G. 6, 43, 5, dans son zèle dépasser les bornes de la nature humaine, les forces humaines || opinionem vicit omnium quæ de virtute ejus erat Cic. Ac. 2, 1, il surpassa l'idée que tout le monde avait de sa valeur ; morum immanitate vastissimas vincit beluas Cic. Rep. 2, 48, par son caractère monstrueux il dépasse les bêtes les plus affreuses ; scribere quod Cassi opuscula vincat Hor. Ep. 1, 4, 3, composer des écrits capables de battre les œuvres de Cassius || [poét.] vir nulli victus ponere castra Sil. 5, 552, homme qui ne le cède à personne pour établir un camp ; b) démontrer victorieusement que, réussir à prouver que [avec. prop. inf.] : Pl. Amph. 433 ; Most. 95 ; Cic. Clu. 124 ; Matius d. Cic. Fam. 11, 28, 4 ; Liv. 27, 11, 11 ; Hor. S. 2, 3, 225 || [prop. inf. s.-ent.] Cic. Clu. 64 || nec vincet hoc ratio, ut Hor. S. 1, 3, 115, et le raisonnement n'arrivera pas à faire cette preuve que ; [avec verbis] Lucr. 5, 735 ; c) [abst] triompher, avoir raison, avoir gain de cause : vicisse debeo Cic. Amer. 73, je devrais avoir triomphé ; vincite, si ita vultis Cæs. G. 5, 30, 1, triomphez [= j'y consens, je vous donne raison], puisque vous le voulez, cf. Ov. M. 8, 508 ; Suet. Cæs. 1 ; d) avec ne Pl. Mil. 187 = suadere.