Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: violo

violo vĭŏlō, āvī, ātum, āre (vis), tr., 1 traiter avec violence, faire violence à : hospitem Cæs. G. 6, 23, 9, user de violence à l'égard d'un hôte, cf. Cic. Fin. 3, 39 || violer : Cic. Fam. 9, 22, 1 ; Tib. 1, 6, 51, || porter atteinte à, dévaster, endommager un territoire : Cæs. G. 6, 32, 2 ; Virg. En. 11, 255 2 profaner, outrager  : poetæ nomen Cic. Arch. 19, profaner le nom de poète ; religionem Cic. Verr. 2, 5, 97, profaner un culte ; regem Cic. Verr. 2, 4, 68, outrager un roi || porter atteinte à : virginitatem alicujus Cic. Nat. 3, 59, déshonorer une jeune fille ; famam alicujus Cic. Verr. 2, 1, 82, porter atteinte au bon renom de qqn || violer, enfreindre, transgresser : jus violatum Cic. Leg. 2, 22, violation du droit ; amicitiam a me violatam esse criminatus est Cic. Phil. 2, 3, il m'a accusé d'avoir violé les lois de l'amitié || quæ violata sunt Cic. Amer. 71, les choses qui sont souillées 3 [qqf. acc. de l'objet intérieur] : violare horum aliquid Cic. Inv. 1, 103 = violare aliquam harum violationum, commettre qqn de ces outrages || [surtout au part. passif] = fait avec violence, avec profanation, avec violation, etc. : si quæ inciderunt non tam re quam suspicione violata Cic. Fam. 5, 8, 3, s'il est survenu des torts, moins réels que soupçonnés, cf. Cic. Verr. 2, pr. 40 ; Off. 2, 68 ; Læl. 65 ; Att. 1, 17, 7 4 [poét.] altérer une couleur, [d'où] teindre : Virg. En. 12, 67.