Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: vita

vita vīta, æ, f. (vivo), 1 vie, existence : Cic. Nat. 2, 134 ; Off. 1, 58, etc. ; vitam agere, degere, vivre, v. ces verbes ; v. profundo, cedo, decedo, discedo, privo, etc. || [en parl. des plantes] : Plin. 16, 234 ; 241 || septem et triginta annos vitæ explere Tac. Ann. 2, 88, accomplir trente-sept ans de vie ; quadragensimum annum vitæ non excedere Plin. 6, 195, ne pas dépasser quarante ans d'existence || plures vitas desiderare Quint. 12, 11, 20, souhaiter vivre un plus grand nombre de vies 2 [fig.] a) vie, genre de vie, manière de vivre : vita rustica Cic. Amer. 48, la vie des champs, cf. Cic. Mur. 74 ; Br. 95, etc. ; vitæ societas Cic. Phil. 2, 7, la vie sociale, les relations de société || bonam vitam alicui facere *Pl. Pers. 734, rendre la vie heureuse à qqn ; b) subsistance, moyens d'existence : Pl. St. 462 ; Trin. 477 ; c) la vie = la réalité : aliquid e vita ductum Cic. Tusc. 4, 45, qqch. pris sur le vif, cf. Gell. 2, 23, 12 ; d) = personne chérie, objet cher entre tous : mea vita Cic. Fam. 14, 2, 3, ma chère âme ; e) la vie humaine, le monde : vita desuevit pellere glande famem Tib. 2, 1, 37, l'espèce humaine a cessé de chasser la faim avec le gland [!...], cf. Plin. 8, 48 ; Mart. 8, 3, 20 ; f) vie racontée, biographie, histoire : Nep. præf. 8 ; Epam. 4, 6 ; Suet. Claud. 1 ; Aug. 9 ; Gell. 1, 3, 1 ; g) vitæ = les âmes, les ombres aux enfers : Virg. En. 6, 292.