Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: volo

volo,¹ 1 vŏlō, āvī, ātum, āre, intr., 1 voler : Cic. Nat. 2, 122 ; Div. 1, 120 || volantes, ium, f., les oiseaux : Lucr. 2, 1083 ; Virg. En. 6, 239 2 [fig.] = venir ou aller rapidement : per summa levis volat æquora curru Virg. En. 5, 819, sur son char il vole légèrement à la surface des flots, cf. Virg. G. 3, 181 ; En. 12, 650 ; volasse eum, non iter fecisse diceres Cic. Phil. 10, 11, on eût dit qu'il avait volé et non voyagé || [en parl. de traits] Enn., Cato, Lucr., Sall. J. 60, 2 ; Liv. 26, 44, 7, etc. || litteræ Capuam ad Pompeium volare dicebantur Cic. Att. 2, 19, 3, on dit qu'une lettre s'est envolée aussitôt vers Pompée à Capoue [par exprès], cf. Cic. Att. 6, 4, 3 ; volat ætas Cic. Tusc. 1, 76, le temps vole || [poét. avec inf.] volat pellere... Val. Flacc. 4, 407, elle vole pour chasser.