Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: auris

auris auris, is, f. (*ausis, cf. ausculto, οὖς), 1 oreille : auribus desectis Cæs. G. 7, 4, 10, avec les oreilles coupées ; cum in aurem ejus insusurratum (erat) Cic. Verr. 2, 1, 120, quand on lui avait chuchoté à l'oreille ; ad aurem admonere aliquem Cic. Fin. 2, 49, avertir qqn à l'oreille ; Cynthius aurem vellit Virg. B. 6, 3, le dieu du Cynthe [Apollon] m'a tiré l'oreille [pour m'avertir] ; aliquid auribus accipere Cic. de Or. 1, 218, recueillir au moyen des oreilles, écouter ; ad aures alicujus accidere Cic. Sest. 107, arriver aux oreilles de qqn (pervenire Cic. Cat. 4, 14, etc.), ou auribus accidere Plin. Min. Pan. 92 ; Tac. Ann. 15, 67 ; quoniam tu suscipis, in alteram aurem Cic. Att. 13, 24, 1, puisque toi, tu t'en portes garant, je puis dormir sur l'une ou l'autre oreille [sur mes deux oreilles], cf. in aurem utramvis dormire Ter. Haut. 342 2 oreille attentive, attention : alicui aures suas dare Cic. Arch. 26, prêter à qqn une oreille complaisante (attentive), cf. Att. 1, 5, 4 ; 2, 14, 2 ; aurem præbere Hor. S. 1, 1, 22 (aures Liv. 38, 52, 11, etc.) ; commodare Hor. Ep. 1, 1, 40, prêter l'oreille ; aures erigere Cic. Verr. 2, 1, 28, dresser l'oreille (être attentif) || æquis auribus audire Liv. 2, 61, 9, écouter avec une oreille favorable (secundis auribus Liv. 6, 40, 14, etc.) || jugement de l'oreille : res digna auribus eruditis Cic. Or. 119, sujet digne d'oreilles savantes ; ad Atticorum aures teretes et religiosas se accommodare Cic. Or. 28, se conformer à l'oreille délicate et scrupuleuse des Attiques ; hæc nostra oratio multitudinis est auribus accommodanda Cic. de Or. 2, 159, notre parole à nous doit s'accommoder aux oreilles de la foule 3 orillon d'une charrue : Virg. G. 1, 172.