Close Window

DuCange, Glossarium mediae et infimae latinitatis (1883-7): SONO

SONO,³ (SONARE) in veteri Consuetudine Normanniae cap. 68. idem valet ac testes improbare, reprocher les tesmoins: Et quant il l'en aura ouy leurs dits, et mis en escript, cil qui est en prison doit estre amené devant eux, et lui doit-on demander, s'il en vout aucuns Saonner; et se il dit sur aucuns d'eux suffisant Saon, chose que disent ceux, qui sont ainsi Saonez, ne doit estre en rien contée: mais si le Saon n'est suffisant, ce qu'il dira sera receu avec les autres. Ubi editio Latina habet Saonnare, et Saonnium. Occurrit rursum cap. 102. 109.

Sonare et Seonium, in edit. Latina apud Ludewig. tom. 7. Reliq. MSS. pag. 281: Et auditis dictis eorum, et in scriptis redactis, criminosus coram eis debet adduci et ab eo debet queri, si quem eorum Sonare voluerit, et si sufficiens Seonium super aliquem miserit, dictum ejus pro nullo debet reputari. Statutum Johannis Reg. Franc. ann. 1350. tom. 2. Ordinat. pag. 397: Enquerroient ou se enfourmeroient par bons tesmoings et convenables, sans Saon et sans suspeçon. Litterae Caroli V. ann. 1366. ibid. tom. 4. pag. 717: Qui soient passez sanz Saon et sans souspeçon. Vide in Recordum, Sonatio et Sunnis.