Close Window

DuCange, Glossarium mediae et infimae latinitatis (1883-7): ARGENTUM

ARGENTUM, Pecunia, quomodo Argent vulgo dicimus. Utitur auctor Praedestinati lib. 3. pag. 184.

Argentum Album, Pecunia argentea, Gall. Argent blanc, ad discrimen aereae monetae quae dicitur Argentum nigrum, Argentum arsum. Hinc librae arsae pensatae de quibus in veteribus Instrumentis non semel; hinc etiam Ardicorum seu arsorum, Gall. Ards nomen. Charta Edwardi Regis apud Kennettum Antiquit. Ambrosden. pag. 165: Silva 200. porcos inter totum reddit per annum 38. libras de Albo Argento, et pro foresta 12. libras ursas (arsas) et pensatas. Tempore Regis Edwardi reddebat 18. libras ad numerum. Simile quid in Domesdei: Reddit nunc 30. libras Arsas et pensatas. Haec melius exponuntur in voce, Arsura. Apud Lugdewig. tom. 1. Reliq. MSS. pag. 115: Et quia ipsam hereditatem molendini pro viginti sex marcis Albi Argenti comparavit. Et pag. 165: Vendidimus similiter memoratis fratribus pro quadraginta marcis Nigri Argenti et Luckowensis ponderis. Vide eumd. tom. 5. pag. 247. Apud Germanos etiamnum aerea moneta dicitur Argentum Nigrum. Vide Ardicus.

Argentum Regis, Argentum finum, Gallice Argent le Roy, Argent fin; prius in veteribus Regum nostrorum de Monetarum fabrica et fusione statutis, intelligitur de ea materia argentea, quae est undecim denariorum, et 12. granorum puri argenti, hoc est, in qua est pars vicesima quarta aerea: nam argentum purum, seu finum illud est, quod constat. 12. denariis purae seu finae materiae argenteae, quamquam adeo purum vix reperitur. Haec porro in hanc rem olim a nobis exscripta ex Regesto Noster, Camerae Computorum Parisiensis, fol. 205. hocce loco, ut minus trita, et si vernacula, inserenda censuimus:

Argent le Roy est et doit estre à une maille d'Argent fin. Car Argent Fin est à 12. den. d'aloy, et d'Argent le Roy à 11. den. obole. Et se l'en dit tele monnoie est à 8. den. d'Argent le Roy, si prent l'en l'Argent le Roy à 12. den. et le Fin à 12. den. ob. et vaut chascun den. 24. grains, et 12. grains maille, ainsi emporte en chascun denier d'aloy d'Argent Fin un grain en argent le Roy, si comme qui diroit, Ceste monnoie est à 4. den. d'Argent Fin, c'est à dire que il est à 4. grains Argent le Roy; et ainsi des autres.

Es comptes des monnoies est dit, C'est le compte de la monnoie de tel lieu, de tele monnoie à tant d'argent le Roy fait par tel, et ne dit l'en pas, d'Argent Fin: car anciennement quant l'Emperiere faisoit monnoie, l'en disoit en ses monnoies d'Argent Fin, et ainsi faisoit l'en ès monnoies des Rois, Ducs, Princes, et Comtes, qui tenoient de luy. Et afin, que il ne semblast que le Roy de France fut homme de l'Emperiere, et que il tenist de lui, il fu ordené par le Conseil des Pers de France, que l'en diroit, Argent le Roy, qui est à une maille prés d'Argent Fin.

Argent Fin est à 12. den. ob. d'Argent le Roy.

Gros Tournois de S. Loys et les autres Argent signié en vesselles et mailles Tierces vieilles sont à 12. den. d'Argent le Roy.Estatlins d'Angleterre et et d'Escoce Gambirosins de Philippe Chevaliers de Guillaume Passavants neufs Fors de Nevers de Philippe. sont à 11. den. ob. Argentle Roy.

Mailles d'argent signées Vieilles de 3. den. T. de cours, sont à 11. den. 6. gr. Argent le Roy.

Se aucun vouloit ouvrer Argent le Roy, et achetoit Argent Fin, et fut l'Achat et la délivrance tout à un marc, il le peut faire, més que le prix de la délivrance et de l'achat soient considerez estre d'une valeur, si comme qui acheteroit un marc d'Argent le Roy 58. gros, l'en n'en devroit donner que 56. gros, se l'en les délivroit à Argent le Roy, c'est toute une valeur, car Argent Fin en emporte bien plus que Argent le Roy; et coment que il semble que il donne plus grant pris, c'est assavoir 58. gros, si ne donne-il pas plus de 56. gros argent, car il achète argent, et délivre argent, et semble, que le seurcrois de l'argent Fin que il achete, il doit rendre, puis que il délivre Argent le Roy, qui bien se pourroit monter à tel prez demi gros.

Argentum Finum Rectum. Instrumentum ann. 1275. Spicileg. Acher. tom. 8. pag. 251: Damus atque constituimus vobis in dotem tria milia marchas Argenti Fini Recti, pensi Perpiniani.

Argentum Curiae, ab eo, quod finum nuncupabant, distinguitur, in Charta ann. 1390: Georgius de Marlio miles, regius comitatuum Provinciae et Forcalquerii senescallus, confitemur habuisse et recepisse a magnifico viro Giraudo de Villanova domino de Vencia..... marchas argenti centum viginti novem cum dimidio, tam in vaxella deaurata quam alba, quae erat partim argenti fini et partim Argenti curiae. Vide in Argentum.

Argentum Stendeliense, a Stendelio urbe Germaniae sic dictum apud Ludewig. tom. 5. Reliq. MSS. pag. 48: Borchardus D. G. Sanctae Magdeburg. Ecclesiae Archiep. discreto viro magistro Joanni Rectori Ecclesiae in Glesyn salutem. Exposuisti nobis, quod comparaveris pro octoginta marcis Argenti Stendeliensis, decem marcarum argenti redditus, etc.

Argentum Vivum, Hydrargyrum, Gall. Vif-argent, apud Bern. de Breydenbach Itin. T. S. pag. 277.