Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: beatus

beatus bĕātus, a, um (part. de beare), 1 bienheureux, heureux : Cic. Tusc. 5, 29, etc.; beata vita Cic. Fin. 1, 32, etc., la vie heureuse, le bonheur, la félicité ; vita qua nihil beatius Cic. Nat. 1, 51, une vie, dont le bonheur dépasse tout ; quo beatius esse mortali nihil potest Cic. Par. 16, destinée dont rien ne peut surpasser le bonheur pour un mortel ; parvo beati Hor. Ep. 2, 1, 139, heureux de peu || sedes beatæ Virg. En. 6, 639, le bienheureux séjour [= les champs Élysées] ; novistine locum potiorem rure beato ? Hor. Ep. 1, 10, 14, connais-tu endroit préférable à une délicieuse campagne ? || n. pris substt : ex bonis, quæ sola honesta sunt, efficiendum est beatum Cic. Tusc. 5, 45, ce sont seulement les biens honnêtes qui doivent constituer le bonheur, cf. Fin. 5, 84 2 comblé de tous les biens, riche, opulent : hi dum ædificant tamquam beati Cic. Cat. 2, 20, ces gens-là, en voulant bâtir comme les riches (les heureux du monde) ; qui tam beati quam iste est, non sumus Cic. Verr. 2, 4, 126, nous qui ne sommes pas comblés de tous les biens, comme lui ; tyrannus opulentissimæ et beatissimæ civitatis Cic. Nat. 3, 81, tyran de la ville la plus riche et la plus fortunée ; beatis nunc Arabum invides gazis Hor. O. 1, 29, 1, tu envies maintenant les riches trésors de l'Arabie || [rhét.] riche, abondant : beatissima rerum verborumque copia Quint. 10, 1, 61, l'abondance si riche des idées et des mots 3 m. pris substt : in beatorum insulis Cic. Fin. 5, 53, dans les îles des bienheureux.