Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: blandior

blandior blandĭor, ītus sum, īrī (blandus), intr., 1 flatter, caresser, cajoler [alicui, qqn] : Cic. Fl. 92 ; de Or. 1, 90, etc. ; blandiendo ac minando Liv. 32, 40, 11, par des flatteries et des menaces ; blandiens patri, ut duceretur in Hispaniam Liv. 21, 1, 4, entourant son père de caresses pour être emmené en Espagne || blandiri sibi, se flatter, se faire illusion : Plin. Min. Ep. 5, 1, 11 ; 8, 3, 2 2 flatter, charmer : video, quam suaviter voluptas sensibus nostris blandiatur Cic. Ac. 2, 139, je vois comme le plaisir caresse (chatouille) agréablement nos sens ; ignoscere vitiis blandientibus Tac. Agr. 16, pardonner aux vices attrayants ; blandiente inertia Tac. H. 5, 4, la paresse étant pleine de charmes ; opportuna sua blanditur populus umbra Ov. M. 10, 555, un peuplier nous offre à propos la caresse de son ombre || avec le subj. : (voluptas) res per Veneris blanditur sæcla propagent Lucr. 2, 173, (le plaisir) par l'attrait des œuvres de Vénus amène les mortels à perpétuer la race || blanditus, a, um, [au sens de blandus], agréable, charmant : Plin. 9, 35 ; 10, 67. ¶ → la forme active blandirem dans Apul. Apol. 87, 2 || part. passif blanditus Verr. d. Prisc. Gramm. 8, 18.