Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: brevis

brevis brĕvis, e, court, 1 [quant à l'espace] : magna, parva, longa, brevia Cic. Ac. 2, 92, objets grands ou petits, longs ou courts ; breviore itinere Cæs. C. 1, 43, 4, par un chemin plus court ; inde erat brevissimus in Britanniam trajectus Cæs. G. 4, 21, 3, de là la traversée était la plus courte pour aller en Bretagne ; via brevior Cic. Or. 180, voie (méthode) plus courte || brevis aqua [poét.] Ov. H. 17, 174, une nappe d'eau étroite ; brevi spatio dijunctus Liv. 42, 59, 4, séparé par un étroit espace ; brevia vada Virg. En. 5, 221, bas-fonds (v. brevia) ; puteus brevis Juv. 3, 226, puits peu profond ; (naves) adversus breve et incertum Tac. Ann. 14, 29, (navires faits) en prévision d'endroits peu profonds et incertains || court [en hauteur] : judex brevior ipse quam testis Cic. de Or. 2, 245, le juge de plus petite taille lui-même que le témoin ; valens an imbecillus, longus an brevis Cic. Inv. 1, 35, bien portant ou faible, grand ou petit ; statura brevis Suet. Aug. 79, petite taille ; hasta brevis Nep. Iph. 1, 3, lance courte ; parmæ breviores Liv. 26, 4, 4, boucliers plus courts ; brevis murus Ov. Tr. 5, 2, 70, mur peu élevé || [en parl. d'écrits, de discours] court, bref : oratio longior... brevior Cic. Off. 2, 20, développement (exposé) un peu trop long... un peu trop court ; brevis defensio Cic. Cæl. 9, courte (brève) défense ; dicta brevia Cic. de Or. 2, 221, mots à l'emporte-pièce, boutades satiriques ; (genus facetiarum) peracutum et breve Cic. de Or. 2, 218, (genre de plaisanterie) acéré et bref (fait de traits piquants et brefs) ; versus syllaba una brevior aut longior Cic. Par. 26, vers trop court ou trop long d'une seule syllabe ; (ista fuerunt) non solum non larga, sed etiam breviora quam vellem Cic. Br. 52, (ces détails loin d'avoir été) longs, ont même été plus brefs que je n'aurais souhaité ; hoc breve dicam Cic. Sest. 12, je ferai cette courte remarque || n. pris substt : breve faciam Cic. Att. 11, 7, 6, je ferai court, je serai bref ; scis in breve te cogi Hor. Ep. 1, 20, 8, tu sais qu'on te réduit en un petit volume ; erant in breve coactæ causæ Liv. 39, 46, 5, les justifications étaient ramassées en un court exposé || [en parl. des écrivains ou orateurs eux-mêmes] bref, concis : Cic. de Or. 2, 93 ; Br. 29 ; Q. 2, 11, 4 ; sol me admonuit ut brevior essem Cic. de Or. 3, 209, le soleil m'a averti d'être plus bref, cf. Att. 1, 14, 4 ; 2, 25, 2 ; brevis esse laboro, obscurus fio Hor. P. 25, j'évite d'être long, et je deviens obscur 2 court [quant au temps] : brevi spatio interjecto Cæs. G. 3, 4, 1, après un court intervalle de temps ; breve tempus Cic. Cat. 2, 11, court espace de temps ; breviores noctes Cæs. G. 5, 13, 4, nuits plus courtes ; ad breve quoddam tempus Cic. Cat. 1, 31, pour un court espace de temps || brevi tempore : a) sous peu, dans peu de temps : Cic. Tusc. 3, 69 ; Off. 3, 79 ; etc.; Cæs. G. 1, 40, 11 ; b) pendant peu de temps, en peu de temps : Cic. Tusc. 4, 31 ; Nat. 1, 6 ; Off. 3, 4 ; etc.; tam brevi tempore Cic. Verr. 2, 5, 11, en si peu de temps, cf. Pomp. 33 ; 34 ; 46 ; Phil. 5, 11 ; v. tempus, spatium, brevi || [en parl. des choses elles-mêmes] court, bref, passager : omnia brevia tolerabilia esse debent Cic. Læl. 104, tout ce qui est passager doit être supportable ; dolor brevis Cic. Fin. 2, 93, douleur de courte durée ; ira brevis furor est Hor. Ep. 1, 2, 62, la colère est une courte folie || [poét.] : breve lilium Hor. O. 1, 36, 16, le lis fugitif (éphémère) ; nulla brevem dominum sequetur Hor. O. 2, 14, 24, aucun de ces arbres ne suivra son maître d'un moment (d'un jour) || [métr.] : syllaba brevis Cic. Or. 217, syllabe brève ; tres breves Cic. de Or. 3, 183, trois brèves [syllabes] ; creticus est ex longa et brevi et longa Cic. de Or. 3, 183, le crétique se compose d'une longue, d'une brève et d'une longue.